Mise à jour du billet le 14 décembre 2017

La toxoplasmose est une infection que l’on veut prévenir chez la femme enceinte. Les informations transmises ici pourront être intégrées dans vos habitudes de vie afin d’éviter d’être contaminée et, du coup, les répercussions possibles chez votre bébé. Ce n’est pas tout les intervenants qui vous informent à la première visite de la grossesse. Par prévention, voici pour vous les données pertinentes pour votre préparation à la naissance en santé pour maman et bébé.

Il s’agit d’une maladie infectieuse causée par un parasite, le toxoplasma gondii. La plupart du temps, elle est bénigne et sans conséquence si la contamination se produit en fin de grossesse, mais lorsque cela arrive en début de grossesse, la situation peut être bien différente, compte tenu de la vitesse de développement cellulaire qui est, alors, à son plein potentiel. À vous de mettre en pratique les conseils de prévention de cette maladie dès le début de la grossesse pour ainsi empêcher ses effets négatifs possibles sur la vision ou l’ouïe du bébé, ou une atteinte neurologique potentielle, comme l’épilepsie, ou un retard mental.

Mais, me demanderez-vous, comment savoir si j’ai déjà eu la maladie ou si je suis infectée? Très bonne question! Si à l’aide d’une prise de sang, nous pouvons identifier les anticorps contre ce parasite, cela veut dire que vous avez déjà contracté la maladie dans le passé, donc que vous êtes maintenant immunisée contre ce même contaminant. Toutefois, cette recherche d’anticorps ne fait pas partie intégrante du suivi systématique de grossesse, car la prévention a toujours sa place, et ce, tout au long de la grossesse.

S’il arrivait que vous soyez infectée, sachez que les symptômes sont très semblables à ceux de la grippe : mal de tête, mal de gorge, fièvre, douleurs musculaires un peu partout et ganglions enflés; par conséquent, cette infection peut passer facilement inaperçue.

Le parasite de la toxoplasmose peut se transmettre de trois façons :

  1. à l’exposition au parasite dans les excréments de chat;
  2. lors de la manipulation de viande crue ou pas assez cuite ou de fromage au lait cru;
  3. par la femme enceinte qui le transmet à son bébé in utéro.

Voici les conseils pratiques de prévention maintenant :

  • laver ses mains;
  • éviter de changer la litière du chat ou mettre des gants pour le faire;
  • mettre aussi des gants pour jardiner;
  • toujours cuire la viande;
  • jamais de lait cru ou fromage à base de lait cru;
  • laver et peler les fruits et légumes qui ont été en contact avec la terre avant de les manger;
  • nettoyer à fond les instruments utilisés pour cuisiner.

À vous de donner suite à ces conseils maintenant que j’ajoute à vos informations reçues lors des cours prénataux qui ne traitent pas vraiment de toute cette prévention.

Vous avez des vidéos pour compléter les informations reçues :

Et le billet sur les champignons (mycose) :

Bonne grossesse!

Marie
La spécialiste des bébés

Ce billet est également disponible en: English

3 Commentaires. Leave new

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu