Cinq façons de dégager les voies nasales d’un nourrisson : irrigation nasale et poire nasale

35-36 semaines de grossesse, Postnatal, Vos questions

Avez-vous lu la partie précédente? Éléments de base avant le nettoyage nasal d’un bébé

Mise à jour de l’article : février 2024.

1. L’irrigation nasale ou toilette nasale

L’irrigation nasale avec de l’eau saline est souvent suffisante pour dégager un bébé. On peut pratiquer la technique d’irrigation dès la naissance du bébé sans danger et on peut répéter la procédure plusieurs fois par jour si nécessaire. Si le nez de votre petit poupon coule spontanément, que les sécrétions se libèrent d’elles-mêmes et qu’il ne ronchonne plus, cela veut dire qu’on n’a pas à faire plus pour lui. Tout se fait naturellement. Vous devez à ce moment-là, simplement essuyer ce qui ressort au fur et à mesure, sans autre intervention.

Crédit photo : Kazuend

Dans le cas où votre bébé n’a que quelques semaines de vie et qu’il est embarrassé (semble congestionné), qu’il a de la difficulté à respirer, à boire ou à dormir, on peut l’aider en liquéfiant ses sécrétions dans un premier temps avec une irrigation nasale et ensuite prendre un mouche-bébé seulement si nécessaire. Si le bébé se dégage par lui-même ensuite en éternuant ou en ravalant ses sécrétions, on a réussi à l’aider. Vous pourrez même remarquer parfois dans sa couche, la présence de sécrétions, de glaires, de mucus plus épais, élastique qui témoignent de l’efficacité de votre intervention sans avoir eu recours à aucun appareil particulier.

Si la réhydratation des sécrétions n’a pas été suffisante pour bien dégager votre bébé, qu’il reste toujours incommodé, c’est à ce moment seulement qu’on verra à passer au plan B, celui d’utiliser un mouche-bébé, pour l’aider à sortir les sécrétions accumulées qu’il n’arrive pas à sortir de façon autonome.

Pour faire une irrigation nasale à la seringue selon la technique du CHU Sainte-Justine à un bébé de moins de 6 mois, on doit :

  • Toujours se laver les mains,
  • Retirer le surplus de sécrétions visibles avant de procéder à l’introduction de solution saline (utiliser un mouche-bébé au besoin),
  • Remplir une seringue de la quantité souhaitée (selon âge) avec une solution d’eau saline à température ambiante,
  • Coucher le bébé sur le dos ou le côté et l’emmailloter au besoin,
  • Tourner sa tête sur le côté et glisser une débarbouillette sous son nez,
  • Bien tenir la tête d’une main,
  • De l’autre main, irriguer la narine du haut doucement, à raison d’environ 1 ml/ seconde et ce, pour toute la quantité de liquide dans la seringue. Que vous choisissiez le compte goutte, la fiole ou le vapo bébé (ex.: hydraSense®), il ne faut pas entrer trop loin le bout de l’outil utilisé. L’appui sur le rebord de la narine est suffisant.
  • Mettre 1 ml pour un bébé prématuré et entre 1 et 3 ml d’eau saline s’il s’agit d’un nourrisson né à terme.
  • L’utilisation d’un vaporisateur nasal avec jet ultra-doux peut aussi être utilisé. Lors de l’utilisation, insérez doucement l’embout dans le haut de la narine et orientez-le vers le côté externe de la narine. On ne veut pas viser et envoyer le jet de solution directement dans le fond de la gorge, ce qui pourrait causer un étouffement.
  • Attendre quelques minutes. On peut même relever le bébé dans nos bras au besoin.
  • Reprendre ensuite la procédure en tournant la tête de l’autre côté pour mettre à nouveau de l’eau saline dans la seconde narine.
  • Attendre quelques minutes encore.
  • Observer le bébé, les sécrétions coulent du nez, essuyer le tout.
  • Si le bébé se dégage bien ainsi, on ne fait rien d’autre.
  • Si le bébé semble encore pris par des sécrétions, on peut alors, ajouter l’emploi d’un mouche-bébé.
  • Après l’âge de 6 mois, on peut faire cette technique avec bébé en position assise sur vous.

Si on regarde plus largement les recommandations de la communauté savante au niveau du rythme du nettoyage nasal en prévention pour les jeunes bébés, on ressort les éléments suivants :

  • 1 fois par jour en été ou au besoin pour cette saison, et ce, idéalement le soir avant le dernier boire lors du coucher,
  • 1 à 2 fois par jour d’octobre à mai, et si congestion, rhume ou sécrétions dérangeantes, on peut aller de 3 à 6 fois par jour sans problème avec les quantités selon l’âge de l’enfant.

2. Utilisation de la poire nasale ou poire à succion

La poire nasale est un instrument que l’on utilise le plus souvent dans les premières semaines de vie d’un bébé pour retirer les sécrétions visibles dans ses narines très proches de la sortie. Il faut dire que le pouvoir de succion de cet outil n’est pas très grand mais peut convenir dans ce cas précis.
Il est important de ne pas confondre la poire à succion nasale et une poire à oreille. Cette dernière a un bec plus long qui a comme fonction première d’aller plus loin dans le canal auditif pour mieux le nettoyer mais, cet outil n’est pas conçu pour un bébé et non plus, pour nettoyer le nez. Même si on utilise ce genre de poire à la maternité suite à la naissance pour dégager, au besoin, le bébé de ses sécrétions accumulées dans son arrière-gorge, il n’en demeure pas moins que son utilisation au quotidien par les parents peut présenter certains risques, comme, celui d’irriter ou de blesser la muqueuse nasale fragile d’un bébé ou la cloison qui sépare les deux narines.

Procédez par une irrigation nasale et si les sécrétions se dégagent automatiquement après cette première étape,  arrêtez les procédures de dégagement.

Sinon, comment faire pour utiliser la poire nasale?

  • Le bébé est alors couché sur le dos avec la tête sur le côté.
  • Si les sécrétions restent collantes et visibles dans la narine de votre bébé, l’utilisation de la poire nasale pourrait aider leur récupération.
  • Appuyer franchement sur la partie gonflée de la poire pour extraire l’air qui s’y trouve afin de créer le pouvoir de succion pour la suite de la technique et maintenir cette pression sans relâcher.
  • Entrer l’extrémité de l’embout dans une première narine, celle du haut et ce, assez loin pour créer une étanchéité sans forcer.
  • Puis, relâcher doucement, progressivement la pression sur la poire pour que celle-ci puisse tirer les sécrétions que l’on veut dégager en douceur.
  • Essuyer la narine tourner la tête du bébé de l’autre côté pour refaire la procédure dans la seconde narine.
  • Essuyer le tout au besoin dans les minutes qui suivent.
Exemple de poires nasales
Exemple de poire à oreille

 

 

 

 

 

Découvrez la suite : Mouche-bébé avec aspiration buccale, à piles et Baby-Vac

 

Découvrir nos vidéos

Adhérez à un forfait mensuel ou trimestriel dès maintenant afin d’accéder aux vidéos complètes

Voir toutes les vidéos.

Vidéo Préparation affective naissance

Vidéo préparation affective à la naissance

La préparation affective à la naissance, souvent appelée haptonomie, est une approche très intéressante à connaître pour communiquer avec le
Miniature vidéo être enceinte

Être enceinte

Vous venez d’apprendre que vous êtes enceinte. Vous vous questionnez sur les changements qui s’opèrent durant la grossesse? En compagnie
Miniature vidéo situations particulières en allaitement

Allaitement : Situations particulières

Vous allaitez mais c’est douloureux? Vous craignez que votre production de lait ne soit pas suffisante? En compagnie de la
Miniature vidéo yoga prénatal

Yoga prénatal

Pratiquer le yoga durant la grossesse est possible et même souhaitable. En plus de soulager les petits maux de grossesse

Découvrir d’autres articles

Photo : Différentes variétés de fromages pour le billet de blogue La listériose, cette bactérie à connaître!

La listériose, cette bactérie à connaître!

L’infection causée par la Listéria, cette bactérie dont on parle peu au niveau de la population, mais qui est à considérer durant une grossesse. Pourquoi parle-t-on
Photo : Bébé souriant : Le développement du langage chez le nourrisson

Quand s’inquiéter du langage de votre tout petit?

Quand s’inquiéter du langage de votre tout petit? Si vous avez des questionnents, faites confiance à vos observations et votre jugement.
Photo - piscine intérieure

Je retrouve tout doucement la société, à mon rythme

Lisez la partie précédente du récit de Charlotte, 35 semaines de grossesse et une fausse alerte. Chères mamans, En cette semaine, j'ai appris que le
Papas, comme vous êtes précieux

Papas, comme vous êtes précieux

Les papas, vous êtes la personne la plus importante qui soit pour apporter votre sécurité, votre présence et votre soutien à la femme qui vous

Cinq façons de dégager les voies nasales d’un nourrisson : irrigation nasale et poire nasale

Par Marie Fortier Temps de lecture: 5 min
0