Marie, je t’écris, car je suis découragée! Je suis sûre que mon bébé de 2 mois a une intolérance au lactose. Il se tortille tout le temps et il pleure plusieurs fois par jour. Que dois-je faire? Je n’en peux plus. Marie-Ève


Je suis contente, Marie-Ève, que tu aies posé la question, car encore aujourd’hui plusieurs parents pensent à des réactions au lactose chez leur jeune bébé.

 

Avec les dernières recherches effectuées sur le sujet, il en ressort que les intolérances au lactose, ce sucre du lait, soit très très rare chez les très jeunes bébés. Je ne dis pas impossible, mais très rare. On peut diagnostiquer plus ce genre d’affection après l’âge de 3 ans et on retrouve souvent une connotation familiale ou des problèmes intestinaux lors de l’évaluation de la situation de santé. Pour les jeunes bébés comme le tien, s’il y a une intolérance, elle est beaucoup plus attribuable aux protéines bovines qu’au lactose.

 

Avec la connaissance actuelle, avec de jeunes bébés comme le tien, on dit que le taux d’allergie aux protéines bovines est plus fréquent et se situe entre 2 à 5 % pour les formules de préparations commerciales de lait et à 2,1 % pour le lait maternel.

 

Tu sais, Marie-Ève, un bébé de 2 mois comme le tien est dans une période vraiment plus en demande. De un, il a un développement neurologique de son cerveau accéléré à ce moment particulier, ce qui amène ce portrait de bébé qui chiale plus, demande les bras davantage de ses parents et semble peu satisfait dans le quotidien. Cette dure période passe, Marie-Ève, promis, hihihi! De deux, n’oublie pas non plus que ton bébé commence tout juste à expulser ses gaz et selles plus efficacement, volontairement en lien avec sa maturité qui avance à petits pas. Tout cela peut très bien expliquer ce que tu remarques chez ton bébé et qui n’est pas associé à une intolérance au lactose.

 

Après avoir dit tout cela, il faut néanmoins que tu surveilles le tout, car si la situation semble empirer pour ton bébé, je pense qu’une consultation chez le médecin est nécessaire pour éliminer les autres causes possibles.

 

Si tu allaites, tu peux prendre le régime sans protéines bovines pour une bonne semaine pour voir si ton bébé se porte mieux.Si tu donnes des préparations commerciales, il serait bien de revoir la catégorie de lait pour lui donner une formule de lait plus adaptée à sa condition.

 

Il ne faut pas faire de changement de lait sans avoir consulté un professionnel de la santé avec ton bébé et surtout ne pas utiliser du lait à base de soya. Ce dernier lait peut engendrer jusqu’à 30 % de réactions allergiques. Il faut vraiment faire une évaluation de la situation de ton bébé et l’examiner en même temps pour bien te guider. N’hésite pas à demander de l’aide et un suivi par la suite.

 

Ne lâche pas, Marie-Ève, et demande de l’aide à quelqu’un de ta famille ou une amie autour pour avoir un répit afin de récupérer un peu. C’est temporaire cette situation, n’oublie pas!

Au plaisir, et belle continuité,

Marie

La spécialiste des bébés

Ce billet est également disponible en: English

3 Commentaires. Leave new

  • Ceux et celles qui disent que t’el allergie ou intolérance est rare ..ça me fait un peu rire.
    Il n’y a pas assé d’allergologues et de testes pour le démontrer à grande échelle.
    Moi ça fait 40 ans que j’ai le syndrome intestin irritable avec fibromyalgie..aucun médecin
    M’a offert ce genre de teste ..c’est vers la fin 50 ans …en coupant les produits laitier et bœuf ,porc
    Que ça va mieux ..le sucre de toutes sortes à restreindre .. mon père était allergique enfant ..le reste de sa vie il en prenait pas ..ma mère à pris beaucoup de lait quand elle était anceinte .elle a eu de la misère à reprendre sa ligne.pourtant pas pour les premiers enfants.

  • Bonjour Mme Lévesque,

    merci pour votre commentaire toutefois, vous avez lu seulement la Question/réponse que nous avons publié récemment mais je vous invite à lire le billet éducatif complet sur mon site au lien suivant:
    https://mariefortier.com/une-diete-alimentaire-pour-prevenir-les-allergies/

    Aussi, je veux juste vous spécifier que tout le contenu est validé au préalable par des experts de divers domaines (selon le sujet) et en lien avec les directives de santé publique et dans ce cas ci, en plus avec les deux formations 2017,en lien direct avec le sujet à Sainte-Justine et lors du congrès de périnatalité sur les mises à jour.

    Pour finir, l’information donnée est plus générale mais il faut comprendre que votre situation ou celle d’une autre sont différente et un suivi différent avec des consignes différentes peuvent s’en suivre.

    Je vous souhaite une belle continuité
    Marie

  • Bonjour. Simple petite précision: l’intolérance au LACTOSE est effectivement rare, mais celle aux protéines BOVINES aussi.
    Le présent texte induit via lecteurs en erreur: il s’agit le plus souvent d’intolérance à la PROTÉINE DE LAIT DE VACHE (PLV) qui s’apparente effectivement à celle du soya (d’où la possibilité d’intolérance double PLV et soya; RAREMENT à la protéine bovine).
    SVP vérifiez vos sources: une bonne nutritionniste pourra détailler davantage les nuances.
    (J’ai dû compléter un régime d’éviction pour allaiter mon garçon dans sa première année de vie; la mise au point que je vous propose est basée sur les informations fournies lors de notre suivi en médecine familiale, en pédiatrie ET en nutrition clinique).

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu