Le Virus Respiratoire Syncytial (VRS)

Accouchement/vie avec bébé, Postnatal

On en entend de plus en plus parler, et avec raisons, car il est souvent redouté par les parents de jeunes bébés. Même si on dit que le virus respiratoire syncytial, aussi appelé VRS, ressemble à un rhume, il faut savoir que ce dernier peut être source de graves complications pour certains jeunes bébés.

Que peut-on dire du VRS?

Le VRS est un virus qui infecte d’abord les voies respiratoires supérieures (le nez et la gorge). Lors de complications, il peut aussi atteindre les voies respiratoires plus profondes (les bronches).

Cette infection est de plus en plus connue au niveau de la population, puisque ce virus peut affecter toutes les personnes, peu importe l’âge, mais touche plus particulièrement les nourrissons et les jeunes enfants. On dénombre davantage de cas au changement de saison (printemps et automne) et durant l’hiver, mais cette infection peut se manifester tout au long de l’année.

Puisque ce virus est très contagieux, la présence en garderie, avec beaucoup de groupes d’enfants, multiplie le risque d’en être atteint. Selon les données disponibles, l’infection au VRS touchera quasi tous les enfants avant l’âge de 3 ans.

Comment se transmet le VRS?

Le virus VRS est très présent dans notre environnement, c’est pourquoi il est facile d’être en contact avec celui-ci et d’en être contaminé via différents moyens de transmission.

Les gens sont habituellement contagieux durant 8 jours, suivant l’apparition des symptômes.

Via contacts physiques, comme par exemple :

  • Par le toucher, comme une poignée de main,
  • En donnant un baiser,
  • En partageant des ustensiles.

Via une contamination aérienne, comme par exemple :

  • Les gouttelettes de salive projetées dans l’air lors d’une toux ou d’un éternuement.

Via les surfaces inertes, comme par exemple :

Bon à savoir : le virus peut vivre plusieurs heures sur une surface inerte.

  • Sur une table ou un comptoir,
  • Dans un papier mouchoir contenant des sécrétions,
  • Sur des jouets.

Comment reconnaître l’infection au VRS?

Vous remarquerez vite que les symptômes d’une infection au VRS ressemblent beaucoup aux manifestations d’un rhume à priori, mais ils peuvent engendrer dans un deuxième temps, davantage de troubles respiratoires, plus importants.

Après une exposition au VRS, on peut compter entre 2 à 8 jours pour voir apparaître les premiers symptômes.

Manifestations cliniques de base:

  • La fièvre,
  • Le nez qui coule,
  • La congestion nasale,
  • Une toux occasionnelle,
  • Des maux de gorge,
  • De légers maux de tête sont aussi possibles.

Un bébé est-il plus à risque?

La grande majorité des enfants auront, un jour ou l’autre, une infection respiratoire relative à la contamination par le virus syncytial, sans conséquence importante.

Toutefois, certains enfants restent davantage à risque de vivre une atteinte grave qui pourrait même mettre leur vie en danger. On peut penser aux bébés nés prématurément, plus particulièrement avant 33 semaines de grossesse, souvent plus vulnérables au niveau respiratoire ainsi que ceux âgés de moins de 6 mois, nés à terme. Ceux-ci sont plus fragiles face aux bactéries, aux virus, aux parasites, et le VRS peut être redoutable pour eux.

Certains enfants souffrant de cardiopathie congénitale (malformation cardiaque présente à la naissance) ont aussi des risques augmentés face à l’infection du VRS.

Le VRS est souvent à l’origine de complications respiratoires, comme la pneumonie et la bronchiolite chez les jeunes enfants.

Comment minimiser les risques de contraction du VRS?

Comme pour prévenir plusieurs infections infantiles chez les enfants, voici quelques éléments pouvant aider à diminuer le risque d’infection au VRS :

  • Le lavage des mains fréquent est de mise pour prévenir la contamination de nombreux virus, dont le VRS. Pour le parent, se laver les mains avec un savon doux ou un désinfectant contenant de l’alcool avant de prendre votre petit.
  • Lors de rhume ou de petits virus chez l’adulte ou parmi la fratrie, éviter les bisous à votre enfant.
  • Éviter le plus possible les contacts directs avec des personnes de votre entourage qui présentent des signes cliniques de fièvre ou d’autres symptômes d’infections respiratoires (comme la toux, la congestion nasale, un état fébrile …).
  • En grande période de propagation des infections, idéalement, garder votre enfant à la maison pour éviter les groupes où il est plus propice d’être contaminé.
  • Favorisez un environnement sans fumée en tout temps, pour un bon développement et une bonne santé du système respiratoire.
  • Le lait maternel donne à votre bébé beaucoup d’anticorps, ce qui l’aidera à bâtir son système immunitaire.
  • Un tout nouveau vaccin a été approuvé en janvier 2024 par Santé Canada pour la femme enceinte, entre 32 et 36 semaines. Discutez-en avec votre professionnel traitant (une prescription est nécessaire).

Comment traiter l’infection VRS?

Comme pour un rhume, il n’y a pas de traitement précis pour enrayer l’infection, mais on suggère davantage de traiter les symptômes, et ce, toujours selon l’âge de vos petits. À noter que les antibiotiques agissent sur les bactéries, pas sur les virus.

  • En présence de fièvre, la traiter avec un médicament adapté à l’âge de votre enfant, comme l’acétaminophène (Tylenol®, Tempra®) ou l’ibuprofène (Advil®, Motrin®).
  • S’assurer que votre enfant boit et mange bien.
  • Durant l’infection, effectuer un nettoyage nasal fréquent, de 3 à 6 fois par jour, au besoin, chez les enfants de moins de 2 ans.

La grande majorité des enfants se rétablissent en 1 à 2 semaines, sans avoir de traitement particulier.

Pour les enfants plus à risque, l’hospitalisation est parfois nécessaire pour les réhydrater et les oxygéner afin de pallier à une condition détériorée.

Quand doit-on consulter un médecin?

Quelques signes témoignent d’une détérioration ou d’une aggravation importante qui nécessitera une consultation médicale. On peut penser à :

  • Une difficulté respiratoire de plus en plus importante, que l’on remarque par une fréquence respiratoire augmentée.
  • Lors de présence de sifflements à la respiration.
  • Une toux plus présente et incommodante.
  • Une coloration plus bleutée des lèvres et des ongles, reliée aux mauvais échanges gazeux au niveau pulmonaire.
  • Le bébé peut avoir plus de difficulté à boire, autant au sein qu’au biberon, ce qui peut augmenter le risque de déshydratation. Si vous remarquez des changements au niveau des mictions (qu’il ne mouille pas ses couches tel qu’attendu), c’est un signe de déshydratation.
  • Si le bébé est âgé de moins de 3 mois et fait de la fièvre.
  • S’il ne mange pas, qu’il vomit ou qu’il s’étouffe.
  • Si l’état général de votre bébé vous préoccupe.

En tout temps, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien ou le 8-1-1 si vous avez des questions sur l’état de santé de votre enfant.

Marie Fortier
La spécialiste des bébés

Découvrir nos vidéos

Adhérez à un forfait mensuel ou trimestriel dès maintenant afin d’accéder aux vidéos complètes

Voir toutes les vidéos.

Miniature vidéo accouchement naturel en milieu hospitalier

Accouchement naturel en milieu hospitalier

Comme Marie, soyez témoin de l’accouchement de bébé Léa, le 2e enfant de Chantal et Joël. Le couple a choisi de
Photo - Vidéo de cours prénataux Choisir votre tire-lait avec Régine Lalancette de Medela Canada meilleur tire-lait

Choisir votre tire-lait

Il existe plusieurs modèles de tire-lait : manuel, électrique simple, électrique double et même de grade professionnel. Comment choisir le
Contractions

Contractions

Les contractions peuvent faire peur à plusieurs femmes enceintes. Si vous comprenez d’où elles viennent, comment les identifier et les
Témoignages des internautes

Vos vidéos on été d’une grande aide

Vos vidéos et votre travail est tellement super! Je vous l'ai déjà dit car je vous ai rencontré au salon

Découvrir d’autres articles

Quelles sont les causes de l’infertilité?

Quelles sont les causes de l’infertilité?

Pour lire la première partie du billet rendez-vous à L’infertilité. L'infertilité est malheureusement quelque chose de fréquent. Comparés à d'autres mammifères sur la terre, les humains
Marie, dis-moi

Est-ce que mon bébé est allergique?

Mon bébé de 1 mois pleure à tous les soirs. J’ai bien l’impression qu’il est allergique à la préparation lactée que je lui donne.
Marie, dis-moi

Baignade avec bébé : lac, piscine publique et piscine résidentielle

Mise à jour 2018-06-04 Est-ce que je peux baigner mon bébé de 3 mois dans un lac naturel? Nos parents vivent sur le bord de l'eau
Photo - femme enceinte et paperasse

Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST)

Mise à jour de l'article: novembre 2020 Si vous souhaitez connaître le moment exact pour faire la demande de congé, consultez le billet suivant :

Le Virus Respiratoire Syncytial (VRS)

Par Marie Fortier Temps de lecture: 5 min
0