Les manifestations de l’anxiété : phobies et stress post-traumatique

Premier trimestre

Avez-vous lu la partie précédente : Les manifestations de l’anxiété : TAG, crises de panique et TOC?

Les phobies spécifiques liées à la période périnatale

Plusieurs peurs spécifiques et très intenses peuvent se présenter dans la période périnatale. Deux phobies sont relativement fréquentes et peuvent avoir une interférence importante sur le fonctionnement.

La première est la peur de l’accouchement, aussi appelé tocophobie. En bref, la peur de l’accouchement peut comporter diverses peurs comme celle de la douleur, de complications et la mort, pour soi ou pour le bébé. Elle peut aussi inclure la peur de perdre le contrôle durant l’accouchement ou que l’accouchement soit une expérience traumatisante. À un certain degré, la peur de l’accouchement est présente chez la majorité des mères. Encore une fois, pour que cela soit considéré comme un trouble anxieux, il faut que cela interfère avec le fonctionnement de la mère. La femme enceinte reconnait que sa peur est excessive. Enfin, sa peur est liée à beaucoup d’évitement. J’ai déjà traité en détail de ce sujet dans un billet éducatif, je vous invite à consulter La peur de l’accouchement vous connaissez? Cette peur se nomme la tocophobie.

Une deuxième phobie rencontrée en périnatalité est la peur de vomir.
En fait, la peur de vomir est une phobie assez fréquente chez les enfants et les adultes. Durant la grossesse, les nausées peuvent venir réactiver cette peur chez certaines mères qui en arrivent ensuite à appréhender l’ensemble de la grossesse, l’accouchement et même, la période postnatale étant donné la régurgitation et les vomissements fréquents chez le nouveau-né. S’en suivent alors d’autres inquiétudes, comme celle d’avoir peur de ne pas être capable de s’occuper du bébé, d’être un fardeau pour la famille etc. Tout comme pour la peur de l’accouchement, la peur de vomir peut teinter grandement la préparation de la mère durant la grossesse qui essaiera d’éviter le plus possible toutes les situations qui pourraient l’amener à avoir envie de vomir. Après l’accouchement, la nouvelle mère aura tendance à sur vérifier la santé de l’enfant et à exercer un sur contrôle pour éviter qu’il soit malade, lui-même ou l’un des membres de la famille.

Le trouble de stress post-traumatique découlant de l’accouchement

Comme son nom l’indique, le trouble de stress post-traumatique lié à l’accouchement est identifié lorsque le père ou la mère présente un ensemble de symptômes anxieux à la suite d’une expérience d’accouchement jugée traumatique, effrayante ou menaçante.

Manifestations principales : En d’autres mots, le trouble de stress post-traumatique peut se produire lorsque le parent présente un ensemble de symptômes anxieux à la suite d’une expérience d’accouchement jugée traumatisante, effrayante et menaçante. Voir l’expérience de l’accouchement comme une menace, un danger pour sa vie ou la vie du bébé ou celle du partenaire. Ainsi, cela peut se produire juste en étant témoin d’un danger pour le bébé ou le/la partenaire. La personne se sent impuissante.

Une fois l’accouchement passé, le parent rapporte revivre l’expérience traumatisante à répétition :

  • Des souvenirs ou pensées répétitifs involontaires provoquant de la détresse,
  • Dans des flashbacks où il se sent comme s’il revivait la situation traumatique,
  • Dans des rêves répétitifs de l’évènement provoquant un sentiment de détresse,
  • En revoyant des éléments qui lui font repenser à l’accouchement (une jaquette d’hôpital, le cordon ombilical, des personnes).

Comme pour les troubles anxieux précédents, le parent peut manifester une augmentation d’irritabilité, de colère, d’hypervigilance et de réactions de sursaut. Il peut en venir à de l’évitement ou à des efforts pour échapper à des les souvenirs ou des choses qui lui rappellent ce qu’il a vécu comme : l’endroit, certaines personnes, des conversations sur la naissance etc.

Trouble d’anxiété sociale ou phobie sociale

C’est probablement le trouble anxieux le moins étudié dans la période périnatale.

Manifestations principales : Peur excessive et persistante en situation sociale ou peur d’être évaluée négativement. Le parent ressent de l’anxiété presque chaque fois qu’il est en présence de gens qui pourraient le juger. Le parent reconnaît que sa peur est excessive. Il évite généralement les situations sociales ou les subit avec beaucoup de détresse.

On peut remarquer chez environ de 2 à 6% des mères que, les changements corporels, les nouveaux rôles de parents et le fait que la mère passe beaucoup de temps avec l’enfant peut l’amener à se préoccuper de n’avoir rien à dire d’intéressant et/ou de mal paraître face aux autres. Elle se compare souvent et peut même douter de ce qu’elle fait avec le bébé et s’isoler davantage, ce qui augmente par le fait même, sa détresse.

Lisez la suite : Répercussions possibles des troubles anxieux

Découvrir nos vidéos

Adhérez à un forfait mensuel ou trimestriel dès maintenant afin d’accéder aux vidéos complètes

Voir toutes les vidéos.

Miniature vidéo aquaforme pendant la grossesse

Aquaforme pendant la grossesse

Vous aimez l’eau et vous voulez bouger avec d’autres femmes enceintes? Avez-vous pensé à l’aquaforme? Découvrez tous les bienfaits de
Prendre le poids d'un nourrisson

Prendre le poids d’un nourrisson

Vous vous questionnez pourquoi, comment et quand peser votre nouveau bébé? Vous trouverez juste ici les réponses, avec en plus
Miniature vidéo bain du nouveau-né

Bain du nouveau-né

Donner un bain à un nouveau-né peut vous insécuriser. Marie vous fait la démonstration d’un bain massage de nouveau‑né avec
Dépression périnatale

Dépression périnatale

Dépression post-partum, dépression postnatale, ça vous dit quelque chose? Saviez-vous que la dépression périnatale couvre une plus grande période que

Découvrir d’autres articles

Les dosages de l'acide folique

Les dosages de l’acide folique

Les dosages sont très importants quant à l'acide folique. On ne connait pas encore le risque de prendre trop d’acide folique sur une longue période,
Marie, dis-moi

Existe-t-il une danse pour calmer les pleurs de bébé?

La danse d’apaisement est une autre façon de calmer votre bébé quand il est en crise grâce à des mouvements répétés et assez rapides.
Marie, dis-moi

Mon bébé pleure beaucoup et ça me stresse. Je ne sais plus quoi faire!

Marie, mon bébé pleure de longues périodes dans la journée et pendant la nuit. La plupart du temps, je suis seule à m’en occuper et
Photo - Bébé avec un casque antibruit - Billet : Casque antibruit pour bébé : est-ce nécessaire?

Comment choisir des coquilles antibruit pour bébé?

Comment choisir un casque antibruit ou dit autrement des coquilles antibruit, des cache-oreilles, des protège-oreilles pour bébé?

Les manifestations de l’anxiété : phobies et stress post-traumatique

Par Marie Fortier Temps de lecture: 4 min
0