gtag('config', 'AW-970745833');

Bonjour à vous toutes,

Évidemment que la période postnatale est en soi, une étape qui suit le continuum de l’enfantement. On porte le bébé, on le met au monde et ensuite, on l’allaite et on en prend soin tout au long de sa vie à différents degrés. Plusieurs appel l’étape qui suit l’accouchement: le quatrième trimestre de « grossesse » même si la grossesse est belle et bien terminée.

Je suis ravie de vous présenter dans ce billet les résultats du mémoire de maîtrise que j’ai fait à l’Université de Sherbrooke, en Sciences cliniques, et qui porte sur les besoins des parents primipares (premier bébé) après un court séjour hospitalier.

Vous verrez que les besoins des nouvelles mères, dont je traiterai spécifiquement dans ce qui suit, ne sont pas si différents d’une femme à l’autre. Je ferai ressortir tant les besoins sur les plans physique et psychologique que ceux en termes de soutien.

Suite à la naissance, l’utérus pèse 1kg, le col de l’utérus prendra environ 20 jours avant de revenir à sa normal d’avant grossesse et les ligaments étirés prendront plusieurs semaines avant de se rétracter pour bien soutenir à nouveau tout le plancher pelvien.

Il est important de prendre en considération, dès le départ, que la maman d’un premier bébé a une durée moyenne de travail vers l’accouchement de 10 à 14 heures. On peut dès lors facilement comprendre que les besoins ressentis par celle-ci en période postnatale seront probablement différents de ceux d’une mère ayant déjà vécu l’expérience et qui a accouché en trois, quatre heures de son troisième bébé.

La période postnatale représente sans contredit une phase de recouvrement physique des plus importantes. Dormir a d’ailleurs été le besoin physique le plus exprimé par les nouvelles mères interrogées à l’hôpital après leur accouchement ainsi qu’une semaine plus tard lorsque questionnées à leur domicile. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène, car le sommeil de la femme enceinte est souvent mis à rude épreuve tout au long de la grossesse et encore plus, vers la fin en raison de son abdomen saillant. Le sommeil perturbé par de l’insomnie, les mictions fréquentes, les malaises physiques… font en sorte que ses réserves d’énergie ne sont pas très grandes et la demande physique exigée lors de l’accouchement vient ajouter à la dépense. Dès lors, on peut très bien comprendre que face à ces stresseurs, elle manifeste le besoin de se reposer, de se détendre et d’avoir un petit répit afin de recharger sa batterie.

Au niveau physique, on sait que la fonction respiratoire d’une nouvelle maman reviendra à sa normale d’avant grossesse en quatre semaines environ. Pour le fonctionnement du coeur maintenant face à son débit, sa fréquence, on peut compter un bon six semaines pour revenir à la normale pour la nouvelle mère. Pour la rétention d’eau accumulée, cela prendra quelques jours à deux ou trois semaines pour éliminer les surplus via des mictions urinaires fréquentes et en sueur abondante.

Idéalement, il faut encourager la nouvelle mère à rester couchées le plus possible les premiers jours postnataux pour éviter une surcharge sur la musculature qui n’a pas encore repris sa tonicité et ses appuis solides.

Le besoin de se nourrir pour régénérer son corps fatigué et celui de se mouvoir, c’est-à-dire reprendre graduellement ses activités de tous les jours sans trop de douleur, sont aussi importants.

La fonction intestinale de la nouvelle mère reprendra son rythme d’élimination avec le temps dépendamment de chaque système, chaque femme.

Sur le plan des besoins psychologiques, il est clair que la grande majorité des nouvelles mamans ressentent le besoin de se retrouver seules avec leur bébé et leur amoureux (besoin d’intimité) dans les jours qui suivent la naissance pour mieux renforcir les liens entre eux. Donc découvrir leur bébé ensemble, se redécouvrir en tant qu’amoureux et aussi, apprendre à découvrir l’autre dans son nouveau statut de parent.

Les résultats d’analyse de toutes les données amassées montrent donc que dans les cinq premiers jours, les besoins physiques sont davantage prioritaires pour la nouvelle mère : besoin de dormir, de se reposer, d’avoir de la tranquillité, du répit, de manger et d’être soulagée de sa douleur.

Par ailleurs, exprimer son vécu, son histoire, son expérience et parler de ses préoccupations semblent être prioritaires pour les nouvelles mères lors de leur séjour à l’hôpital. Cela dit, l’on remarque à leur domicile, une semaine plus tard, que le besoin d’apprendre, d’acquérir des connaissances et des habiletés prend le dessus sur les besoins plus physiques. Réorganiser sa nouvelle routine de vie avec son bébé semble aussi être une préoccupation chez presque l’entièreté des mères interviewées. Être sécurisée, être encouragée font aussi partie des besoins exprimés sur le plan psychologique. La nouvelle mère a besoin de sollicitude, de gratitude et de tendresse. Lui montrer que ce qu’elle a accompli est grand et beau. L’aider dans son besoin d’être soutenue, aidée et protégée. L’aider à prendre une distance avec le fait de ne pas être parfaite en partant ou autonome dans tous les soins à donner au bébé. Elle apprécie être rassurée face à ses apprentissages et il est bon que les aidants autour répètent que la perfection et la performance est un concept à se distancer, à oublier.

En ce qui concerne le besoin d’un réseau de soutien pour les parents, il s’avère que les nouvelles SnapShot(0)mères apprécient davantage qu’on leur offre de l’aide plutôt que d’avoir à en demander. Savoir qu’elles ont dans leur entourage des personnes disponibles pour elles, sur qui elles peuvent compter semble déjà avoir un effet positif sur l’adaptation de ces mamans à leur nouveau rôle. L’aide formelle provenant du réseau de la santé, offerte directement à la maternité et au domicile par des visites postnatales, est très appréciée des premiers parents, principalement pour l’enseignement et les encouragements reçus.

Les résultats d’analyse de toutes les données amassées montrent donc que dans les cinq premiers jours, les besoins physiques sont davantage prioritaires pour la nouvelle mère : besoin de dormir, de se reposer, d’avoir de la tranquillité, du répit, de manger et d’être soulagée de sa douleur. Attention! Limiter les visiteurs à la maternité et à la maison. Choisir des moments qui vous conviennent pour recevoir vos amis et parents lorsque vous en serez capables.

Puis, avec le stress qui augmente lors du retour à la maison, l’on remarque que les besoins psychologiques prennent le dessus dans cet univers d’intense apprentissage : besoin d’être sécurisée, encouragée, écoutée, comprise et accompagnée dans cette transition importante du devenir mère. Avoir des bonnes personnes pour donner un coup de main est plus que bienfaisant pour les nouveaux parents. Avoir une personne de confiance au besoin est une priorité. Oser demander pas toujours évident mais tellement aidant!

J’espère par ces quelques mots vous avoir aidée à démystifier les besoins principaux vécus en période postnatale plus immédiate quand on devient maman pour la première fois. C’est par la connaissance que vous pourrez mieux apprivoiser ces moments à venir et vous pardonner de ne pas être toujours en position de confiance et de force. Le temps fait bien les choses… Le nouveau rôle de mère s’apprend au jour le jour tout le long de la vie; alors, vaut mieux prendre chaque situation comme elle vient et s’y adapter du mieux que l’on peut.

À bientôt!

Marie
La spécialiste des bébés

N’hésitez pas à partager vos expériences à l’aide d’un commentaire

Ce billet est également disponible en: English

2 Commentaires. Leave new

  • Chère Catherine,

    Un jour à la fois……tu viens de mettre au monde un bébé et tu as à récupérer chère maman….donne toi du temps, demande de l’aide à tes proches et essai de te reposer pour reprendre de l’énergie.
    Au besoin, n’hésites pas à demander de l’aide, le rôle de maman s’apprend et se gère un jour à la fois.

    Prends soins de toi,

    Marie

  • Catherine Royer Faust
    06/22/2018 10:41 am

    C’est exactement ce que je vis. Je viens de revenir à la maison et mon dieu que j’ai besoin de me faire rassurée et encouragée. C’est tellement pas facile le nouveau rôle de mère.. merci Marie!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu