Si vous souhaitez lire le billet précédent, accédez à Épi-maman et le Père-Noël.

Photo - Calendrier date accouchement planifiée - journal intime de Chantal

Si je trouvais que le temps ne passait pas vite avant… depuis une semaine les heures s’écoulent à petits grains. Plus d’une semaine depuis la date prévue, mais pas de trace du bébé. Même pas le bout du nez par la porte… Bébé Émile a décidé de nous faire languir!!! Moi qui prévois tout dans la vie. Même si je sais qu’un bébé ça ne se contrôle pas… j’aurai appris la leçon rapidement. Aujourd’hui c’est mon anniversaire, tout le monde croyait qu’il allait me faire la surprise d’arriver en ce jour spécial… mais non plus. Il reste bien au chaud dans son cocon. Et je suis là à me plaindre, ce n’est même pas moi qui a le poids de la bedaine et des effets qui viennent avec. Mais Rachel aussi aimerait bien se libérer et commencer à catiner. Mais y’a pas grand chose qu’on peut faire. On espérait un accouchement qui viendrait de lui-même, il semblerait que ce sera plutôt une induction ce mercredi. Au moins on a une date sûre… mais même en sachant la date, chaque journée qui commence sans signe d’accouchement est un peu une petite déception. Et là, toute la journée je me dis que l’on se plaint vraiment pour rien. On a eu une belle grossesse, on a eu la chance d’avoir un petit bébé en deux inséminations seulement, ça fait neuf mois qu’on attend, mais qu’est-ce que 2-3 jours…

J’étais due pour des vacances et après deux semaines complètes en pensant qu’il arriverait à la première… je trouve que j’ai assez de repos. Tout le monde dit d’en profiter, les dernières nuits de sommeil… Mais quand on a assez dormi, qu’on se réveille aux petites heures en attendant que quelque chose se passe… c’est plus de la torture… 🙂

Alors comme quoi dans la vie, on ne contrôle pas le destin, mais quand on y pense, tout ce qui arrive de plus beau arrive généralement sans s’annoncer, comme une surprise… alors il va être beau ce petit homme d’amour… Et décidément il va en faire à sa tête!

Nous avons je crois juste trop hâte de l’avoir dans nos bras. Un peu moins que 48 heures, à peine deux dodos. Qui aurait cru que la patience était une vertu si difficile à acquérir et qu’elle nous était enseignée par les plus petits, même avant leur arrivée!!!!

Pour continuer la lecture, voir Quel soulagement et quel bonheur!

Chantal et Rachel
Les opinions émises dans ce billet n’engagent que l’auteure.

Photo - Échographie 20 semaines - journal intime de Chantal et Rachel

Ce billet est également disponible en: English

Pub CPA Cardio Plein Air

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu