Contraception après un accouchement

33-34 semaines de grossesse > Conseils santé > Postnatal > Vos questions

J’ai accouché depuis un mois et j’ai vraiment peur de redevenir enceinte. Quelles sont les options disponibles suite à un accouchement?

Les hormones, après un mois postnatal, sont encore bien présentes, peu importe le type d’accouchement (par voie vaginale ou par césarienne). Et suite à l’accouchement, certaines femmes peuvent ovuler après 3 ou 4 semaines déjà. Si une 2e grossesse n’est pas souhaitée pour le moment, et que vous désirez reprendre une vie sexuelle active, il est recommandé d’opter pour une méthode contraceptive. L’allaitement à elle seule n’est pas une méthode de contraception fiable.  Lors de l’allaitement maternel, l’ovulation peut être retardée, mais comment le savoir? C’est une très bonne question dont on ne peut pas avoir de réponse fiable!

Les options de contraceptions suite à un accouchement

Le condom

Le condom peut être utilisé sans problème suite à un accouchement. Il s’agit d’une bonne option, pourvu qu’il soit mis au bon moment et comme il se doit. Il est aussi compatible avec l’allaitement. De plus, le condom est la seule méthode de contraception qui protège contre les ITSS.

Le stérilet

Si la pose d’un stérilet en cuivre (ou le Mirena ® avec hormone) est envisagée, ceux-ci peuvent être installés suite à l’accouchement, mais bon nombre de médecins suggèrent de préférence d’attendre de 6 à 8 semaines postnatales avant de procéder à cette intervention. Ils tiennent compte du fait que la guérison des plaies possibles chez la nouvelle mère demande quelques semaines, de même que pour le repositionnement des structures dans le bassin. À vrai dire, il n’y a pas beaucoup de femmes qui sont vraiment contentes d’avoir à subir l’installation d’un stérilet après un accouchement. Elles le font pour la sécurité, l’efficacité et pour le côté pratique de ne pas avoir à prendre des contraceptifs oraux chaque jour.

Si vous choisissez le stérilet Mirena ® et que vous allaitez, il est important de tout de même surveiller la production de lait maternel, même s’il ne contient que de la progestérone comme hormone, car certaines femmes remarquent néanmoins une diminution flagrante et radicale de leur production de lait suite à l’installation du stérilet. Si cela vous arrivait, il n’est pas trop tard pour le faire retirer, et que la production se rétablisse naturellement par la suite.

L’implant contraceptif

Du côté de limplant contraceptif, il est sécuritaire pour l’allaitement maternel et peut être installé dès la sortie de l’hôpital, suite à l’accouchement.

Diaphragme et cape cervicale

Si vous pensiez plutôt utiliser le diaphragme ou la cape cervicale, vaut mieux attendre que votre col de l’utérus ait repris sa place, soit environ 6 semaines postnatales, pour que la protection soit optimale. Combiner à l’allaitement, c’est une méthode intéressante à considérer.

Les contraceptifs hormonaux combinés (CHC)

On entend par les contraceptifs hormonaux combinés (CHC), le fait d’utiliser une méthode de contraception combinant œstrogène ET progestérone. Si vous n’avez pas de contre-indication à la prise d’œstrogène, vous pourriez choisir d’utiliser un contraceptif oral combiné (la pilule), un anneau vaginal ou un timbre transdermique.

Si vous allaitez, des données probantes ne mettent pas en évidence d’effet de la CHC sur la qualité et la quantité de lait maternel produit, ni sur la croissance et le développement du nourrisson, une fois que l’allaitement est établi. Autrement dit, pas avant que bébé ait au moins 30 jours! 

S’il n’y a pas d’allaitement prévu, les CHC peuvent être prescrits à partir de 21 jours post-partum.

Les pilules à progestatif seul (PPS) sont sécuritaires durant l’allaitement. De plus, les données probantes ne démontrent pas que les PPS ont un effet sur la quantité ni la qualité du lait, ni sur le développement ou la croissance du nourrisson.

Les types de contraceptifs d’urgence

S’il arrivait une relation sexuelle non protégée et que l’usage d’une contraception d’urgence est souhaité, le stérilet au cuivre d’urgence est la méthode de contraception d’urgence la plus efficace, quel que soit l’IMC. Elle n’interfère pas avec l’allaitement et le stérilet peut être installé jusqu’à un maximum de 7 jours après la relation sexuelle non protégée. Le stérilet peut demeurer en place par la suite si vous le souhaitez.

Si le stérilet n’est pas possible dans les délais, sachez qu’il y a aussi l’option de la contraception orale d’urgence, communément appelée « la pilule du lendemain » qui doit être prise dans les 72 heures suivant la relation sexuelle non protégée. Demander à votre pharmacien.ne et il ou elle pourra vous conseiller à ce sujet!

Marie Fortier
La spécialiste des bébés

Avec la participation de Catherine Turgeon, infirmière chez Prenato.

Mise à jour de l’article : juin 2024.

 

Découvrir nos vidéos

Adhérez à un forfait mensuel ou trimestriel dès maintenant afin d’accéder aux vidéos complètes

Dépression périnatale

Dépression périnatale

Dépression post-partum, dépression postnatale, ça vous dit quelque chose? Saviez-vous que la dépression périnatale couvre une plus grande période que
Que faire suite à un test de grossesse positif?

Que faire suite à un test de grossesse positif?

Le test de grossesse est positif! Félicitations! Maintenant, quelles seront les prochaines étapes à prévoir? Dans cette vidéo, Alexandra Dubreuil,
Allaitement : Situations particulières

Allaitement : Situations particulières

Vous allaitez mais c’est douloureux? Vous craignez que votre production de lait ne soit pas suffisante? En compagnie de la
Choisir votre tire-lait

Choisir votre tire-lait

Il existe plusieurs modèles de tire-lait : manuel, électrique simple, électrique double et même de grade professionnel. Comment choisir le