Bonjour à tous,

Par ce billet, j’aimerais vous présenter le portrait de femmes qui ont décidé de réaliser leur rêve d’être une maman même si elles étaient seules. Être une mère en solo, c’est possible et c’est faisable! Qui de mieux pour nous en parler que celles qui ont vécu cette expérience de l’intérieur, dans leurs tripes.

À travers mes écrits, vous apprendrez à mieux connaître ces femmes qui choisissent d’être une maman en solo, qu’est-ce qui les a motivées à prendre cette décision, les étapes à franchir puis, ce qui a été plus difficile et plus aidant pour elles à travers leur parcours.


Dans ce billet :

Qui sont ces mères en solo?
Qu’est-ce qui motive la décision d’être une mère en solo?
Qui sont ces géniteurs?
Mère en solo : Qu’est-ce qui a été le plus difficile et le plus aidant dans toute la démarche?
Qu’est-ce que vous diriez à une femme qui pense à devenir une maman en solo?


La natalité dans le monde

Au niveau de la démographie de plusieurs pays du monde, on constate que les femmes d’aujourd’hui ont leurs enfants à un âge plus avancé qu’auparavant. Les statistiques nous montrent que la tranche d’âge de 28-32 ans à dépasser le groupe de 18-25 ans, ce qui est, une première dans l’histoire de la périnatalité. Cette situation aura un impact sur la fertilité des femmes qui diminuent avec l’âge puisque leur réserve ovarienne devient plus maigre  avec le temps et certaines complications de grossesse et d’accouchement sont plus prévisibles avec un âge plus tardif.

couple

Bon nombre de femmes et les hommes de nos jours préfèrent ne pas s’engager trop tôt dans leur vie ou trop rapidement dans une relation stable. Plusieurs préfèrent maintenant vivre et rester célibataires plus longtemps par choix et souhaitent souvent finir leurs études, voyager, avoir un logis à leur goût, réaliser des buts professionnels avant de s’engager à vivre à deux et devenir parents. Ce qui les amène à pousser le projet bébé à plus tard. Cette situation n’est pas non plus étrangère aux statistiques impressionnantes de séparations et de divorces enregistrées actuellement. Ce n’est pas parce qu’on vit avec quelqu’un, qu’on est ensemble pour concevoir des enfants, qu’on vivra pour le reste de notre vie en famille.

Souvent, on chérit en silence un modèle familial plus traditionnel avec un papa, une maman et des bébés à venir. Ce modèle n’est pas toujours possible à suivre. La résultante de tout cela fait en sorte que plusieurs femmes veulent des enfants et que le temps passe vite. Se retrouvant seules et plus âgées, certaines femmes choisiront d’avoir un bébé en solo avant qu’il soit trop tard et souhaiter intérieurement qu’un homme vienne plus tard s’ajouter à leur dyade.

Comme l’a si bien dit une maman participante :

la fertilité a une fin, mais trouver l’amour n’a pas d’âge “.

 

Socialement

Au niveau sociologique, il est clair que le schéma du modèle de famille traditionnel reste d’emblée le plus accepté. Toutefois, la réalité d’aujourd’hui nous montre un grand nombre de modèles de familles : nucléaire (papa et maman), couple avec de grandes différences d’âge (homme plus âgé avec femme plus jeune), deux mamans, deux papas, des familles recomposées, des mères ou pères à élever leurs enfants seuls suite à une rupture, des parents adoptifs et des femmes qui décident de devenir mère en solo. Même si ces dernières sont encore peu nombreuses, on pense que cette tendance continuera d’augmenter à travers le temps.

On peut se poser la question sur le comment cette décision d’être mère seule se vivra pour la femme? Dans sa famille, son entourage et le regard d’autrui?

À travers l’éducation judéo-chrétienne inculquée très souvent dès le jeune âge, il est certain que cette nouvelle réalité est à contre-courant, cette façon de concevoir la maternité fait état d’un parcours « pas ordinaire » comme on dit! Mais, les temps changent et les options aussi. Malgré l’ouverture plus présente face aux représentations familiales différentes, certaines femmes qui décident d’être mère en solo se sentiront jugées comme étant égoïstes, folles même, et tenteront de s’expliquer, de se justifier face à des commentaires reçus. D’autres se sentiront coupables en pensant à leur enfant à venir par le fait de ne pas avoir de père à lui présenter et elles peuvent également anticiper négativement, à plus à long terme, les réactions de son enfant face à son choix de l’avoir eu seule.

Pour lire la suite : Qui sont ces mères en solo?

Publicité Medela - Calma Freestyle MyMedela Un trio gagnant. Télécharger MyMedela en français gratuitement! En savoir plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu