Avez-vous lu la dernière partie sur les manifestations cliniques de l’infection du coronavirus?

Mise à jour de l’article: Janvier 2021.

Comme vous le savez, je suis en général du type “prévention” , agir, au lieu d’attendre que le mal soit fait. Sans trop exagérer, comme pour toutes les infections respiratoires fréquentes présentes dans notre environnement, des mesures peuvent être facilement mises de l’avant pour minimiser la propagation.

En tout temps, on peut penser entre autre à :

  • se laver les mains très fréquemment avec du savon puis rincer à l’eau claire
  • utiliser un désinfectant pour les mains régulièrement
  • éviter les poignées de mains et embrassades
  • tousser à l’intérieur de son coude en couvrant le nez et la bouche
  • jeter le papier mouchoir utilisé pour tousser ou éternuer dans une poubelle fermée
  • éviter le contact avec toute personne qui présente des signes d’infection respiratoire comme le rhume ou grippe
  • si jeune enfant, s’assurer qu’il soit à jour pour la vaccination

 

Toutefois, si vous présentez des symptômes malgré les mesures préventives citées déjà, on peut ajouter certaines autres actions :

  • Éviter les endroits publics, transport public
  • Portez un masque pour éviter de contaminer les personnes autour de vous, même en allaitant le bébé au besoin. Il faut en disposer correctement pour l’installer et le retirer pour maximiser l’efficacité. De plus, le port du masque n’empêche pas à lui seul d’enrayer l’infection.
  • Nettoyer et désinfecter les surfaces potentiellement contaminées
  • Consulter un médecin rapidement si vous êtes enceintes, si vous allaitez ou avez de jeunes enfants à la maison présentant aussi des symptômes. Plusieurs cliniques ont été désignées, dans plusieurs régions du Québec, pour recevoir spécifiquement la clientèle possiblement infectée au coronavirus pour fin de diagnostic

Les répercussions de la pandémie qui perdure se font de plus en plus sentir à travers le temps, autant pour les parents que pour les enfants . Le confinement, la distanciation, l’isolement, les soins aux enfants, la détresse psychologique, l’épuisement parental, le télétravail, le manque de soutien ne sont que quelques éléments relevés d’un rapport statistique de Santé Canada qui démontre l’impact négatif de la pandémie sur le vécu des familles.

Une étude ontarienne, pour sa part, avance dans ses résultats que l’arrivée de la Covid-19 a fait en sorte de changer les habitudes alimentaires des familles, d’augmenter le temps passé devant les écrans, de diminuer l’activité physique et d’augmenter le niveau de stress dans la gestion du quotidien dans la famille: finance, travail, garde d’enfants, école etc.

J’espère que ces quelques lignes pourront vous aider à prévenir la contamination du COVID-19 et à diminuer votre niveau de stress.

N’oubliez pas que pour la plupart des gens, cette maladie est guérissable!

On se dit à bientôt,

Marie

Recommandations et mises à jour gouvernementales :

Articles en lien avec le sujet :

Vidéos en lien avec le sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu