gtag('config', 'AW-970745833');

Avez-vous lu la partie précédente? Irrigation nasale et poire nasale

3. Le mouche-bébé avec aspiration buccale

Le mouche-bébé avec une aspiration buccale a vu le jour sur le marché il y a quelques années déjà. Cet outil a bien évidemment aidé les parents à mieux dégager leurs jeunes enfants quand les situations s’y prêtaient. Toutefois, il est important de savoir l’utiliser avec diligence afin d’éviter des blessures pour le bébé.

Au départ, il est important de dire qu’il est préférable d’avoir un mouche-bébé qui présente un embout souple, mou au lieu de celui plus rigide afin, encore une fois, de prévenir les irritations et blessures de la muqueuse nasale.

Ce type de mouche-bébé pourrait convenir à un bébé de plus d’un mois qui reste embarrassé suite à une irrigation nasale. La procédure est assez simple mais demande à la fois de tenir le bébé, d’insérer l’embout du mouche-bébé dans le nez tout en aspirant les sécrétions par une succion exercée par la bouche du parent.

Comment faire pour utiliser un mouche-bébé avec aspiration buccale?

  • Coucher le bébé sur le dos et tourner sa tête sur un côté.
  • Procéder à l’irrigation dans un premier temps des deux narines tel qu’expliqué au début de ce billet.
  • Attendre quelques minutes pour voir la réponse à votre première intervention.

Ensuite, au besoin:

  • Mettre un filtre propre dans la cellule du mouche-bébé conçue à cet effet, tel qu’indiqué par le fabricant et refermer le tout. Ce filtre a pour fonction de stopper les sécrétions pour éviter qu’elles remontent dans le tube de succion et dans la bouche du parent.
  • Rincer ensuite le bout de caoutchouc du mouche-bébé à l’eau tiède-chaude pour le ramollir, le rendre plus souple encore.
  • Bien installer le bébé pour la procédure : couché sur le dos avec la tête sur le côté. Procéder par la narine du haut et faire la seconde ensuite en tournant la tête de l’autre côté.
  • Mettre à votre bouche l’extrémité du tube à succion.
  • Placer le bout de l’embout souple dans la narine du haut du bébé,
  • Et en même temps, vous aspirez progressivement par la bouche.
  • Les sécrétions s’accumulent dans la cellule, arrêtées par le filtre.
  • On peut remettre le bébé en position plus assise par la suite pour laisser écouler le reste de liquide, de sécrétions tout en essuyant délicatement les narines du bébé.
  • Reprendre ensuite la technique pour la seconde narine.
  • Retirez le filtre souillé à la fin de la procédure, lavez le tout avec rinçage et remettre un filtre neuf prêt pour le prochain usage.

4. Le mouche-bébé à piles

Le mouche-bébé à piles est une innovation très intéressante puisqu’il permet d’effectuer une succion continue de façon beaucoup plus simple. Le mouche-bébé à piles est unique et se contient facilement dans la main du parent. Pas de tube, pas de filtre, pas de boyau, rien ne traîne autour qui peut nous nuire ou compliquer la technique.

Comment faire pour utiliser un mouche-bébé à piles?

  • La procédure du départ est toujours la même : pratiquer l’irrigation nasale dans les deux narines.

Au besoin, on continue ensuite la procédure :

  • Choisir la taille de l’embout de silicone selon la grandeur de narine du bébé et la forme.
  • Placer idéalement le bébé un peu plus à la verticale plutôt que couché à plat.
  • Bien maintenir la tête du bébé.
  • Insérer le bout du silicone sur le rebord de la première narine du bébé en l’orientant vers l’extérieur de la narine, sans bloquer la narine au complet.
  • Appuyer sur le bouton d’alimentation du mouche-bébé et la succion sera enclenchée.
  • En même temps que l’appareil est en marche, attendre quelques secondes pour voir le résultat de notre intervention puis relâcher le bouton en retirant l’appareil tout doucement.
  • Reprendre le tout pour l’autre narine.
  • Essuyer le nez du bébé au final avec ce qui s’écoule,
  • Et nettoyer le tout en suivant les indications du fabricant.

5. Le Baby-Vac ou aspirateur nasal

Il faut que je vous dise que l’aspirateur nasal «baby-vac», m’a toujours impressionnée lorsque j’étais témoin de son utilisation par des parents auprès de leur bébé. Le Baby-Vac est ce mouche-bébé, dernière génération, qui se branche après le boyau de votre aspirateur à la maison pour exercer la succion. Avec le bruit de l’aspirateur entendu lors de la procédure, cela donne l’impression que le Baby-Vac tire vraiment très fort mais, en vérité, la succion est à peu près la même que les appareils à succion dans les hôpitaux. Cela dit, vous comprenez que le parent qui veut utiliser ce genre de mouche-bébé doit acquérir une habileté à gérer à la fois, le bébé, le mouche-bébé et le boyau d’aspirateur.
Intéressant de pratiquer avec un adulte au préalable, cela peut aider à intervenir ensuite avec le poupon et être deux est préférable pour ne pas dire essentiel, au début de votre expérimentation.

Même si le fabricant note qu’on peut utiliser ce genre de mouche-bébé dès le jour 1, suite à la naissance, il est préférable d’attendre quelques mois puisqu’il est suggéré que le bébé soit davantage en position assise lors de la procédure. Considérant la succion importante  pour une très jeune bébé, il est souhaitable que les parents moins habiles attendent jusqu’à 6 mois pour l’utiliser. Toutefois, ceux qui se sentent plus confortables et capables de bien gérer à la fois, la position et le maintien du bébé, tout en manipulant de façon sécuritaire les différentes parties de l’appareil, cela reste à leur discrétion.

Comment utiliser le Baby-Vac ou aspirateur nasal?

  • Toujours faire l’irrigation dans les deux narines avant toute autre chose (voir le début de ce billet l’irrigation nasale).

Par la suite, au besoin :

  • Idéalement, asseoir le bébé sur les genoux d’un des parents ou le mettre debout.
  • Installer l’extrémité du mouche-bébé au boyau d’aspirateur, prêt à être utilisé.
  • Mouiller le bout de caoutchouc qui ira dans la narine du bébé à l’eau tiède-chaude.
  • Mettre en marche l’aspirateur pour préparer le bébé au bruit et éviter le sursaut ou la peur, si on s’approche trop rapidement.
  • Le parent maintient bien son bébé et on entre l’embout dans la première narine.
  • Observer pour quelques secondes si les sécrétions remontent dans le collecteur transparent.
  • On peut reprendre la procédure dans la même narine au besoin et ensuite, répéter la procédure dans la seconde narine.

On peut répéter la technique du mouche-bébé, peu importe le modèle, plusieurs fois par jour au besoin.

Très très important de dire que si l’état du bébé ne s’améliore pas ou que les symptômes de congestion semblent s’aggraver ou perdurent dans le temps malgré les interventions de dégagements effectuées, vaut mieux consulter un professionnel de la santé.

Voilà, je pense qu’on a bien fait le tour de la question pour vous aider à faire vos choix éclairés et bien intervenir auprès de votre bébé dans la situation de congestion.

Pour compléter vos connaissances sur le sujet, lisez ces articles :

Ou visionnez ces vidéos :

 

Collaborateur

Dre Claude Arsenault, médecin de famille


À bientôt,

Marie Fortier
La spécialiste des bébés

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu