Avez-vous pris connaissance de la partie précédente sur les champignons?

Si vous vous demandez quoi utiliser pour prévenir ou guérir une irritation aux fesses de votre bébé, vous n’êtes pas les seuls!

Crème, pommade, lotion, onguent ou pâte?

Il n’est pas facile pour vous de choisir le bon produit selon le but recherché? Est-ce préférable une crème, une pommade, une lotion, un onguent ou une pâte? En fait, ce sont tous des produits très intéressants, autant les uns que les autres, mais tout dépend de l’usage que vous voulez en faire et de l’objectif poursuivi. Est-ce pour hydrater la peau de votre bébé? Est-ce pour la protéger d’une substance irritante? Est-ce pour faire un écran protecteur sur une rougeur?
Peu importe le produit convoité, ce qui importe à la base est qu’il soit fait pour les bébés. Et bien sûr avec des composantes qui suivent les normes en vigueur : sans alcool, sans parfum, sans colorant, testé hypoallergène et non irritant pour la peau et les yeux du bébé.

L’érythème fessier est très fréquent. Pourquoi?

Explications :

  • La dermatite de la couche atteint plus de 50 % des bébés. Sa cause est un ensemble de plusieurs facteurs, soit ;
    – le milieu humide des couches,
    – l’exposition aux irritants comme l’urine et les selles,
    – la dermatite séborrhéique existante,
    – la friction de la couche et des plis,
    – les produits chimiques dans les couches, crèmes et lingettes.
  • L’urine du bébé est très alcalin (a un PH alcalin, non acide). Cet environnement alcalin mène à une activation des bactéries présentes dans les selles du bébé. Ces bactéries produisent des enzymes qui irritent beaucoup la peau, menant à l’érythème fessier et qui brise la barrière de la peau.
  • L’environnement alcalin peut aussi mener au développement d’une infection à champignon, le candida albicans.

Recommandations :

  • Chez le jeune bébé, bien hydrater la peau du fessier avec une crème hypoallergène lors du bain, en prévention, afin d’éviter les rougeurs. Cette hydratation permet de maintenir la barrière cutanée.
  • Le changement de couche fréquent est très important pour prévenir l’humidité. Que la couche soit souillée par des urines ou selles. Si vous utilisez des couches jetables, vous pouvez tenter de changer de fabricant ou de compagnie de couches. Histoire de voir si votre bébé réagit à une composante chimique présente dans la conception d’une couche jetable. Attention de ne pas trop laver à chaque changement de couche de votre bébé. Évitez les lingettes commerciales. Ce qui veut dire que s’il y a un petit pipi, on peut essuyer doucement avec une débarbouillette propre et de l’eau claire sans plus. Ceci évitera d’enlever de façon récurrente l’hydratation et la lubrification naturelle de la peau.

Attention au signe d’infection à candida

  • Assurez-vous que la rougeur observée ne soit pas causée par des champignons, puisque le traitement pourrait être un peu différent. Les signes d’infection à candida : petits boutons rouges et têtes blanches au pourtour de la zone de rougeur qu’on appelle des lésions satellites en dermatologie. Si vous voyez ces rougeurs, vous pouvez appliquer la crème Canesten ou Monistat deux à trois fois par jour pour 7-10 jours. S’il y a une plaie ouverte, rouge friable, on peut appliquer une crème antifongique. Il suffit tout simplement de la faire pénétrer et ensuite ajouter une crème barrière par-dessus.
  • Lorsqu’il y a un début de rougeur, il faut assécher et appliquer une pâte ou crème épaisse barrière, comme la pâte de zinc, la pâte d’ihle, ou la vaseline. Elle limitera le contact de cette partie de peau avec les selles, les urines du bébé et le frottement de la couche. Cela fait une barrière protectrice qui évite l’irritation continuelle. Vous pouvez aussi prendre des pauses de couche et garder les petites fesses à l’air.

La crème à base de cortisone

  • S’il n’y a pas d’amélioration, vous pouvez consulter votre médecin ou un dermatologue. Il pourra vous prescrire une crème de cortisone douce à appliquer deux fois par jour jusqu’à résolution. Il ne faut pas avoir peur de la crème de cortisone, ce n’est pas un traitement de première intention, mais est très efficace au besoin s’il y a persistance ou récurrence. S’il y a des plaques rouges et rugueuses, on met la crème de cortisone sinon, on fait la prévention avec l’hydratation et la crème protectrice. Sachez qu’il vaut mieux utiliser la crème de cortisone sur une petite surface pendant quelques jours au lieu d’attendre et que les plaques s’étendent sur une plus grande surface qui demandera, par la suite, plus de crème de cortisone, sur une plus grande étendue, pour une plus longue durée. Donc, au final, le bébé a eu plus de cortisone sur le corps.

L’érythème fessier     L’érythème fessier

Source des photos : dermatologycentral.typepad.com et dermis.net

Découvrez la suite du billet avec l’eczéma.

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu