Cholestase. Qu’est-ce que ce grand mot mange en hiver, me direz-vous? Hihihi, vous avez bien raison. La cholestase de grossesse ou cholestase gravidique ou intrahépatique n’est pas une complication fréquente chez la femme enceinte. Son apparition est variable selon l’ethnie, la situation géographique et même en lien avec les saisons, plus fréquente pendant l’hiver. Toutefois, même si elle touche 1 femme sur 1 000 environ, elle amène son lot de désagréments et se voit quand même assez régulièrement dans le réseau. Laissez-moi vous en dire un peu plus.


Dans ce billet :


Qu’est-ce que la cholestase de grossesse?

Photo - Cholestase de grossesseLa cholestase de grossesse est une affection du foie (trouble hépatique) qui peut survenir tout au long de la grossesse mais davantage aux 2e et 3e trimestre, et ce, autant pour les primipares (femmes qui attendent leur premier enfant) que les multipares (femmes qui ont déjà accouché). On remarque que le foie des femmes atteintes de cette pathologie n’arrive plus à transformer la bile (enzyme de digestion sécrétée par le foie) normalement. Cela cause une accumulation sanguine d’acides biliaires qui iront, via la circulation, se déposer sur les organes et tissus, dont la peau. La femme enceinte atteinte a alors des démangeaisons très importantes.

La récurrence de la cholestase à une grossesse ultérieure est de 45 à 90 % et se déclare souvent plus tôt que la première fois, parfois même dans le premier trimestre. On peut également remarquer la réapparition des démangeaisons lors de la prise d’hormones contraceptives orales, réaction liée à la présence de l’œstrogène et la progestérone. 

Le diagnostic médical est souvent posé à la suite de dosages sanguins (marqueurs sériques biochimiques = sels biliaires et autres laboratoires), examen clinique, histoire, questionnaire et parfois une échographie du foie. Toutefois, il faut noter qu’il peut y avoir apparition des symptômes avant même les changements au niveau sanguin.

 

Vidéo éducative de Marie

Les symptômes de la cholestase de grossesse

  • Dans 97 % des cas, des démangeaisons (prurit) très importantes qui débutent habituellement dans les paumes des mains et à la plante des pieds. Elles peuvent aussi se généraliser dans tout le corps de la femme enceinte (ventre, bras, jambes). Les démangeaisons augmentent souvent la nuit, mais il n’y a pas de douleur, pas d’élévation de température et pas de lésions ou éruptions autre que celles occasionnée par le grattage;
  • La fatigue;
  • Trouble du sommeil (souvent en lien avec le besoin de se gratter);
  • Une diminution de l’appétit;
  • Des nausées;
  • 50 % des femmes peuvent avoir des urines plus foncées et des selles plus pâles;
  • Et plus rare, une jaunisse qui témoigne de l’accumulation de pigments jaunes (biliaire) dans les tissus.

La sévérité du prurit (démangeaison) n’est pas le reflet du degré de perturbation des enzymes hépatiques. De plus, les symptômes disparaissent spontanément après la grossesse.

Les causes possibles à la cholestase de grossesse sont expliquées dans le prochain billet.

Ce billet est également disponible en: English

2 Commentaires. Leave new

  • bonjour à vous,

    Souvent les symptômes s’atténuent d’eux-même suite à l’accouchement puisque le système reprend son rythme plus normal. Mais cela reste à surveiller par votre médecin traitant car la grossesse fait souvent ressortir ce qui est déjà présent mais discret.
    Belle continuité
    Marie

  • Saleh Ahmat
    07/28/2019 5:04 pm

    Bjr commet guérir ce maladie

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu