Marie, je suis nouveau papa depuis 1 mois et j’avoue que nous apprenons à la vitesse grand “ V “ la vie avec un nouveau-né et j’ai envie de vous faire une demande : Pourriez-vous nous faire une liste des choses à vérifier si un jeune bébé pleure beaucoup?
Je suis certain que cela nous aiderait nous et bien d’autres, qui comme nous, apprennent leur nouveau rôle de parent.

Merci d’avance et pour tout ce que vous faites pour nous accompagner.
Laurent

Cher Laurent,

 

Quelle bonne idée! Merci pour ta question. Comme tu dis, c’est sûr que cela peut guider bien des nouveaux parents, surtout pour un premier bébé, d’avoir une check list.

Il est normal qu’un bébé s’exprime par des pleurs mais cela ne doit pas être de façon continuelle durant la journée. Avoir des crises de pleurs 2 à 3 fois par jour les premiers mois de vie est une situation normale quand tout son développement, sa croissance va bien.

 

Je vous fais aussi la suggestion de tenir un journal quotidien des pleurs si vous trouvez que votre bébé pleure beaucoup. Cela aidera à mieux identifier les moments précis des pleurs et la durée. Est-ce lors des boires? Dans l’heure qui suit les boires? Le soir davantage? Lors d’activités? Après avoir fait de la voiture? Et si au final vous devez consulter un intervenant de la santé, ce journal aidera grandement à voir la situation dans son ensemble.

 

J’ai donc conçu une liste que je partage ici avec les items que l’on pourrait retrouver le plus fréquemment par rapport aux pleurs d’un jeune bébé. Vous retrouverez aussi les explications sommaires qui s’y rattachent avec des liens vers les billets explicatifs supplémentaires de mon site mariefortier.com.

 

1- Le bébé a-t-il faim?

 

Lorsque le bébé s’éveille et semble montrer des signes de faim, on voit à le nourrir. Il se peut qu’un bébé ait des tétées groupées, plus rapprochées et boive davantage lors des poussées de croissance, mais attention à la suralimentation.

Si le bébé boit bien, s’apaise et reste calme, on a bien répondu à son besoin.

2- Le bébé veut-il téter? Il y a des bébés qui ont besoin de téter davantage pour se rassurer, pour aider à éliminer leurs gaz accumulés et faire leurs selles. Téter ne veut pas dire boire à chaque fois, car si on lui donne à boire à chaque fois qu’il veut téter et qu’il n’avait pas faim, on le suralimente, on augmente la quantité de lait dans son estomac, la possibilité de reflux, plus de digestion, plus de libération de gaz, plus de malaises intestinaux et plus de pleurs au final. À ce moment, on ne répond pas à son besoin.

Le fait de le faire téter soit le petit doigt pour un très jeune bébé pour ne pas nuire à l’allaitement maternel, ou une tétine d’amusement plus tard pourrait aider à satisfaire le besoin de succion, sans pour autant provoquer un surplus de lait pour lui.

Pour en savoir plus, visionnez la vidéo Malaises chez le nouveau-né.

3- Le bébé a-t-il la bonne température?

 

Le bébé peut avoir trop chaud ou trop froid parfois. Il y a des bébés qui ont souvent chaud, et d’autres frileux. Voir toujours le dos du bébé : s’il est chaud et sec, votre bébé est bien habillé. S’il est trempé, vous en avez trop mis, ou s’il a froid, il peut être aussi plus irritable.

Ne jamais regarder la température du bébé à ses mains, ses pieds ou son bout du nez car les extrémités sont toujours plus froides. Pour un nouveau-né, on peut mettre de petites mitaines les premiers jours et un bonnet pour garder sa température surtout l’hiver mais après quelques jours, on l’habitue à la température ambiante de la maison en le couvrant plus ou moins selon votre bébé, mais on enlève le bonnet et les mitaines dans la maison, même la nuit.

 

4- Le bébé a peut-être la couche trempée?

 

Certains bébés tolèrent très mal que la couche soit mouillée et ce, surtout s’il y a une irritation au niveau de la peau. Si c’est le cas, voir le billet : érythème fessier : le bon produit au bon moment pour savoir quoi faire dans cette situation.

Ils peuvent revendiquer haut et fort le besoin d’un changement de couche. À vos postes les parents, Prêts! On change la couche.

Un jeune bébé devrait faire 6 à 8 pipis par jour et l’horaire des selles dépend du lait qu’il boit et du rythme intestinal du bébé lui-même.

 

5- Le bébé a-t-il besoin de votre présence?

 

Il y a des bébés qui sont de nature plus insécure et demandent davantage de contact, de présence et les “ bras “ chaleureux de ses parents. C’est tout un changement pour le bébé de passer d’un utérus chaud à un milieu extérieur vaste. C’est un peu tomber dans le vide et vous êtes sa sécurité. Votre odeur, votre chaleur, vos caresses, votre voix l’apaise et ce, surtout dans les premières semaines de vie.

Au fur et à mesure des semaines et des mois qui passent, vous pouvez lui parler, le repositionner, le caresser sans pour autant le prendre à chaque fois pour ne pas créer l’accoutumance à la longue. Cela ne veut pas dire de ne pas le prendre bien évidemment mais, que vous n’alliez pas trop vite lorsqu’il chiale un peu, surtout après 3 ou 4 mois. Ainsi, vous répondez au besoin de votre bébé, sans pour autant favoriser un cercle vicieux dans lequel il aura toujours besoin que vous le preniez dans vos bras pour le calmer.

On y va petit à petit pour l’habituer tranquillement, mais vous êtes toujours là pour lui, c’est cela qu’il comprend avec le temps. Il prend ainsi confiance en son environnement, qu’il n’est pas seul.

 

6- Le bébé a-t-il des inconforts?

 

Un bébé de moins de 3 ou 4 mois peut avoir des malaises importants qui le rendent plus irritables au quotidien. L’immaturité gastro-intestinale est souvent en cause pour expliquer plusieurs malaises que peut ressentir un jeune bébé. Des ballonnements, des coliques, une élimination intestinale difficile etc.

Un bébé accumule des gaz en digérant son lait et il apprend à les pousser par lui-même souvent après 6 à 8 semaines de vie. Le ventre sera alors souvent tendu, ballonné, dur, et pour l’aider à ce moment. Visionnez la vidéo massage du ventre d’un bébé afin de pousser ses gaz du bon côté.

Pour les coliques, voir le billet sur les vraies coliques et que faire pour aider les coliques.

Il a peut-être des reflux? Il ravale tout le temps, il pleure en buvant et s’arque vers l’arrière en buvant ou pleure davantage dans l’heure qui suit le boire? Il boit souvent mais juste un peu à la fois? Voir le billet explicatif sur la différence entre le reflux, les vomissements et la régurgitation pour plus de détails.

 

Votre bébé réagit-il à son lait? Le bébé est allaité exclusivement et pleure de plus en plus à chaque boire? Votre bébé boit une préparation commerciale et présente aussi des pleurs récurrents en lien avec la prise de son lait? Cela vaut la peine d’être investigué pour vérifier s’il présente ou non, une intolérance aux protéines bovines. Voir le billet sur les intolérance et allergies pour des explications supplémentaires.

 

La mère doit-elle tenter le régime d’éviction des protéines bovines? Faut-il changer la préparation commerciale pour un lait thérapeutique plus facile à digérer pour un jeune bébé? Cela demande une évaluation d’un intervenant de la santé pour vous guider. Vous pouvez avoir des explications supplémentaires sur le billet explicatif lait commercial pour nourrissons.

 

7- Le bébé a-t-il des selles dures? Un bébé constipé présente des selles dures et sèches. Cela peut l’incommoder beaucoup et provoquer une fissure anale à la longue, créant encore plus de douleurs et de pleurs lorsque les selles sont expulsées. Voir le billet constipation chez le bébé.

 

Si les selles sont pâteuses, molles ou même liquides si la mère allaite exclusivement, le bébé n’est pas constipé. Voir le billet évolution des selles dans le développement d’un bébé pour plus de détails sur l’odeur, la couleur, la consistance, la fréquence des selles d’un bébé avec l’âge.

 

8- Le bébé est plutôt d’un tempérament intense?

 

Il y a des bébés qui sont de nature plus intense que d’autres. Ils réagissent vite, ils crient fort, ils sont hypersensibles et exigent davantage d’attention de la part des parents, lorsqu’ils sont petit puis même en grandissant.

À ne pas confondre toutefois avec un petit bébé inconfortable!

 

Si votre bébé a un tempérament intense, vous le saurez à la longue puisqu’il le restera même en prenant de l’âge. Voir le billet explicatif à cet égard BABI : bébé aux besoins intenses pour mieux les reconnaître.

 

9- Le bébé en général est comment? Toujours vérifier si le bébé ne fait pas de fièvre.

Vérifier s’il élimine régulièrement ses urines et ses selles, pour prévenir la déshydratation. S’il n’y a pas d’odeur fétide des urines.

Vérifier s’il se réveille facilement par lui-même, s’il n’est pas apathique, somnolent ou amorphe.

Contrôler sa prise de poids selon les attentes.

 

J’espère que ce tableau vous aidera à guider votre attention sur les causes possibles des pleurs de votre bébé et vous rassurez en même temps. Et s’il y a quoi que ce soit qui vous préoccupe ensuite, vaut mieux consulter! Vous êtes les meilleurs juges pour votre bébé.

 

À bientôt

 

Marie,

La spécialiste des bébés

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu