Marie, j’ai un bébé de 4 mois et je trouve qu’il est vraiment chialeux ces temps-ci. Il a eu un petit rhume récemment et là, il se tient tout le temps les oreilles. Est-ce un signe qu’il a peut-être une otite? Comment savoir et quand consulter? Merci pour ton aide précieuse. Emmanuelle.

C’est vrai Emmanuelle que les jeunes bébés peuvent être très inconfortables si la douleur est relié à une otite ou d’autres conditions saisonnières, telles qu’un rhume ou une grippe par exemple. L’accumulation de sécrétion, être embarrassé, congestionné, éternuer par réflexe et tousser rend souvent les bébés très maussades.

Il n’est pas rare de diagnostiquer une otite à des jeunes enfants, surtout entre 6 mois et 3 ans en particulier, lors d’un rhume, d’une grippe, de poussées dentaires et lors de l’entrée à la garderie. Ce n’est pas parce que les otites sont contagieuses, mais bien parce que les enfants qui entrent à la garderie font face à bon nombre de nouveaux microbes qu’ils n’ont probablement pas été exposés avant, ce qui fait travailler leur système immunitaire très fort. Cette situation a du bon, par le fait qu’il se formera son propre système de défense, mais c’est aussi difficile du fait qu’il est constamment à combattre quelque chose et cette situation le fragilise, puisque l’énergie vient qu’à s’épuiser lorsqu’il est à nouveau confronté à d’autres virus ou bactéries.

L’otite, souvent secondaire à la congestion

L’apparition d’une otite est souvent secondaire d’une congestion des voies aériennes. Pourquoi? Tout simplement parce que la trompe d’Eustache des jeunes enfants est béante, ouverte. Cette trompe relie l’arrière-gorge à l’oreille moyenne, ce qui fait que les virus souvent impliqués, ou bactéries, mêlés aux sécrétions, peuvent facilement monter jusqu’à l’oreille et provoquer une inflammation (aussi appelé une infection à l’oreille interne moyenne), et donc une otite. Donc, si ton bébé vient de faire un petit rhume, il se peut qu’il ait également une otite par conséquent, mais pas automatiquement.

Marie Fortier Otite nourrisson

Comment savoir si ton bébé peut avoir une otite?

Comme ton bébé est encore petit Emmanuelle, il est évident qu’il ne peut pas te dire qu’il a mal à ses oreilles, mais tu peux reconnaître néanmoins certains signes qui peuvent t’aider à dépister possiblement une otite. En voici quelques-uns, un bébé:

  • plus chialeux comme tu le disais, plus facilement irritable
  • qui éprouve de la misère à dormir. Le fait d’être couché peut augmenter l’inconfort relié à une otite, plus de pression dans ses oreilles. Le bébé avale moins la nuit et il peut y avoir une accumulation plus importante de sécrétion dans son oreille.
  • qui pleure davantage et demande plus d’attention, de le prendre dans les bras
  • peut se tirer effectivement les oreilles
  • peut avoir un écoulement de son oreille ou pas
  • peut ou non présenter de la fièvre

Il arrive que certains bébés ou enfants entendent moins bien pour un moment, relié au fait qu’il peut y avoir une accumulation de liquide dans l’oreille interne qui empêche la vibration adéquate de leur tympan.

Quand consulter?

Pour un grand nombre de bébés, une otite peut passer inaperçue avec des symptômes mineurs qui se dissipent spontanément en l’espace de quelques jours, sans avoir à consulter ni à être traité par une médication, surtout, si le bébé est allaité. Toutefois, il est clair que certains nourrissons auront à être vus par un professionnel de la santé pour diagnostiquer l’infection et recourir à un traitement approprié selon la gravité de son état.

Consulter davantage si votre bébé :

  • présente de la fièvre ou des hausses de sa température corporelle importantes et qui persistent plus de 48 heures
  • est âgé de moins de 6 mois
  • est déjà connu pour une condition de santé plus à risque: maladie chronique, grande prématurité, etc.
  • présente un état général qui vous tourmente et vous inquiète beaucoup: somnolent, moche, apathique, état qui s’aggrave avec le temps au lieu de s’améliorer
  • pleure beaucoup, même s’il a reçu son Tylénol et qu’il semble souffrant
  • vomit de façons répétées
  • ne semble pas bien entendre

Plus rarement, on pourrait remarquer aussi une éruption sur sa peau ou une légère enflure derrière l’oreille.

Lors de l’examen clinique, le médecin sera en mesure de regarder et de s’assurer de l’état du tympan du bébé avec un « otoscope ». Un otoscope est un outil pratique avec lequel on peut entrer sur le rebord du canal auditif et, grâce à la lumière intégrée, voir les caractéristiques du tympan et constater ou non, la présence de liquide derrière la mince membrane du tympan.

Lors d’infections virales fréquentes, le tympan peut présenter une allure plus rouge que rose, être moins mobile qu’à son habitude et subir une pression s’il y a du liquide derrière. Mais, sache Emmanuelle que l’antibiothérapie n’est pas toujours souhaitable, même si tympan rouge il y a. Il faut voir l’ensemble et s’assurer qu’un traitement médicamenteux présente plus de bénéfices pour le bébé que d’inconvénients. Le médecin fera un suivi par la suite afin de s’assurer de la bonne évolution de l’état du bébé avec ou sans traitement.

Comment peut-on prévenir une otite?

Il est certain que certaines habitudes peuvent aider ou nuire à la récurrence d’otites. Comment aider à prévenir les otites?

Bonne question, voici quelques idées de prévention :

  • l’hygiène de base a toujours sa place: lavage des mains fréquent pour les parents et nourrissons
  • nettoyer régulièrement, en période automnale et hivernale, les voies nasales du bébé. Pour liquéfier et réduire les surplus de sécrétion et les bouchons muqueux qui peuvent alimenter les virus et bactéries. En limitant les rhumes, on limite aussi les otites par le fait même.
  • l’allaitement maternel permet de faire profiter le bébé des anticorps de sa maman transmis via son lait, donc, de possiblement le protéger d’infections telle qu’une otite
  • Ne jamais donner le biberon du bébé directement dans son lit lorsqu’il est couché. Le lait a tendance à remonter davantage via la trompe à ses oreilles. En plus du risque d’étouffement.
  • bonnes habitudes de sommeil et de repos, car si plus en forme, plus d’énergie pour se défendre
  • s’assurer de la vaccination à jour concernant les troubles respiratoires (pneumocoque et après 6 mois, l’influenza à chaque automne)
  • pour finir, la littérature nous montre que le tabagisme dans la maison peut augmenter les risques d’otites chez les enfants exposés régulièrement à la fumée de cigarette.

Je pense Emmanuelle que tu as ici une bonne explication concernant les otites chez le nourrisson. Pour chaque parent, vous pourrez mieux identifier une possible otite, savoir quand consulter et surtout, comment la prévenir. Car la PRÉVENTION a toujours sa place!

Portez-vous bien toute la famille.

À bientôt,

Marie
La spécialiste des bébés

Pour en apprendre davantage sur le sujet, je vous invite à lire ces articles :

Ainsi qu’à visionner ces vidéos :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu