Avez-vous lu la partie précédente sur les Risques chez l’enfant d’être surexposé aux écrans?

Nul doute que l’enfant a besoin de jouer, d’aller dehors, de faire des activités en étant en interaction avec d’autres enfants, adultes et ses parents.

Marie Fortier Écrans et bébéMaintenant, pour un enfant de plus de 2 ans, il est recommandé de ne pas l’exposer aux écrans plus d’UNE HEURE par jour au total. De plus, certains auteurs suggèrent d’éviter les expositions le matin au levé, lors des repas, avant ou lors du coucher et pas de téléviseur dans la chambre. C’est une prémisse de base pour aider les parents à mieux gérer l’utilisation des écrans en adoptant un hygiène de vie souhaitable à travers le quotidien de la famille. Pour y arriver, il faut d’abord que les parents se questionnent sur leur propre consommation des différentes technologies.

Cela vient toucher parfois une corde sensible pour certains parents puisqu’ils devront possiblement s’imposer à eux aussi des limites s’ils veulent voir apparaître le changement dans leur famille. N’oublions pas que les enfants apprennent par imitation. Cela voudrait peut-être dire que les parents ouvrent l’écran de la télévision seulement lorsque les enfants sont couchés le soir par exemple. Qu’on n’allaite pas bébé avec le cellulaire dans l’autre main, qu’on joue avec notre enfant au lieu de regarder la tablette juste à côté de lui, que l’écran de télévision est fermé la plupart du temps dans la maisonnée.

L’importance des règles bien établies

Bien évidemment que certaines familles peuvent compter plusieurs enfants d’âges différents. Les règles doivent être très bien établies pour tous afin de structurer l’usage des écrans selon l’âge et les besoins. Il est préférable que le père et la mère se soient entendus au préalable sur la façon de fonctionner et d’agir auprès de leurs enfants. La cohérence dans les interventions et la douce fermeté ont toujours leur place. C’est comme la routine du dodo, lorsqu’elle est bien comprise, répétée et installée, c’est plus facile à gérer par la suite avec les limites qu’on a mises.

Il est certain que plusieurs parents se sentiront dépourvus et dépassés devant la prise de conscience de leur propre utilisation des écrans et la répercussion chez leur enfant.  Par où commencer pour mieux encadrer cette mauvaise habitude? N’hésitez pas à demander de l’aide à des intervenants de la santé pour vous soutenir dans cette démarche. Chaque famille est différente. Un professionnel de la santé pourra vous aider à voir plus clair, à personnaliser le processus afin d’initier avec vous une marche à suivre. Petit pas va loin et vaut mieux tard que jamais comme on dit, n’est-ce pas!

Bien que certains éléments se démarquent sur l’usage des écrans au quotidien chez les jeunes enfants, il n’en demeure pas moins que d’autres recherches sont nécessaires pour en connaître encore plus. À travers le temps, je vous reviendrai pour des mises à jour au gré des découvertes scientifiques.

 

Belle continuité à tous,

Marie
La spécialiste des bébés

 

Pour continuer votre lecture, voici des billets en lien avec le sujet :

 

Et des vidéos en lien avec le sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu