Il faut apprendre au bébé à s’endormir de lui‑même, sans qu’il ait besoin chaque fois de la présence d’un de ses parents, et ce, en toute confiance et en sécurité dans son développement. Avant d’entamer quoi que ce soit pour favoriser le sommeil de votre bébé de façon autonome, il faut que les deux parents soient prêts à combiner leurs forces intérieures, leur tolérance, leur patience et à s’entraider pour y arriver. Avec toute mon expérience auprès des familles, je remarque très fréquemment une accélération dans le processus d’endormissement autonome chez un bébé quand les deux parents s’offrent un soutien mutuel dans leur décision commune et quand le père intervient rapidement dans la nouvelle routine à établir, surtout si maman allaite encore.

Il est essentiel de savoir que si vous voulez débuter un processus pour aider l’endormissement autonome de votre enfant et qu’en cours de route, vous revenez à vos anciennes habitudes, le bébé fera de même. Cela fera naître beaucoup de frustration de part et d’autre dans vos attentes et les efforts que vous y aurez mis. La constance et la persistance sont les éléments clés de succès.

Il y a plusieurs moyens simples et techniques plus spécifiques qui sont proposés pour aider le bébé à initier son endormissement de façon autonome.

Vidéo éducative de Marie

Techniques pour aider le bébé à initier son
endormissement :

  1. Installation de la routine du dodo :

    La routine du soir doit être bien installée et suivie avec le boire, le bain, le massage, mettre bébé dans la dormeuse ou lui ajouter une petite couverture, ajouter son objet rassurant (après 2 mois) et puis go, le dodo dans son lit. Si vous le bercer, il ne faut pas l’endormir dans vos bras. Le bébé doit être couché éveillé dans son berceau.On peut voir à diminuer la luminosité, les stimulis autres en gardant possiblement un bruit de fond qui contribue souvent à aider l’endormissement du bébé, comme le bruit de moteur d’un aquarium, d’un ventilateur ou d’un déshumidificateur par exemple.Vous pouvez ensuite mettre une chaise près de sa couchette, vous y installer et puis le flatter doucement, chanter doucement et regarder en même temps la durée nécessaire à son endormissement. Puis, chaque soir, on diminue peu à peu la durée de votre présence en quittant la chambre.

  2. L’intervention des parents :

    On peut penser très simplement à ne pas réagir trop rapidement si le bébé se trouve dans la phase de latence de son sommeil où il peut chialer un peu. Aussi, si vous avez son berceau dans votre chambre, ou sa couchette très près de votre lit, juste de mettre une distance de plus en plus grande entre les deux lits peut aider tranquillement à votre éloignement.Quand vous allez le voir, il ne faut pas que l’action posée soit toujours de lui mettre la sucette, ou le prendre, ou le bercer ou lui donner à boire, car il s’attendra à cela. Diminuer au minimum votre intervention et avec le moins de stimulis possible. La nuit, il ne faut pas lui parler beaucoup, ne pas chanter, pas trop de lumière, afin qu’il remarque une différence entre sa routine du coucher, ses éveils la nuit et les siestes le jour.

  3. Bébé a‑t‑il vraiment faim?

    Photo - bébé allaité et endormiSi le bébé est âgé entre 4 à 6 mois et qu’il demande encore à boire la nuit, il est primordial d’évaluer s’il a vraiment soif d’une part et voir s’il ne s’éveille pas davantage par habitude. S’il a déjà fait 5 heures de suite (c’est une nuit pour eux) en dormant par hasard, c’est qu’il est capable de répéter. On sait qu’au niveau physiologique, il n’en a plus besoin. Certes, il peut continuer à le demander par habitude, par programmation, comme nous de manger à midi et non pas par besoin. Changer un automatisme est un processus graduel.S’il s’éveille et ne boit que quelques tétées et s’endort à nouveau, vous avez votre réponse. Si votre bébé se rendort avec la sucette d’amusement, si votre bébé se rendort en le berçant, il n’a pas vraiment faim.

  4. Diminuer graduellement le temps de présence :

    La nuit, on peut diminuer de façon progressive le temps d’assistance à notre bébé. Par exemple, on peut réduire la durée du boire au sein en donnant un sein au lieu de deux et l’arrêter lorsqu’il est somnolent et pas endormi complètement. On peut également remplacer le sein par un biberon ou un verre avec papa, selon l’âge du bébé. Aussi, on peut diminuer tranquillement la quantité de lait dans le biberon ou le verre et recoucher le bébé éveillé dans son lit avec son objet rassurant sécurisant comme : une doudou, une poupée douce sécuritaire, un toutou.N’oubliez pas que vous êtes en train d’instaurer un changement important et cela nécessite du temps et de la persévérance. Avec la constance jour après jour, vous remarquez de moins en moins d’éveils la nuit et votre bébé ne s’en portera pas plus mal et malheureux, il sera juste plus reposé. Il y a aussi la technique de la chaise et la technique progressive d’attente progressive comme autre alternative possible.

  5. La technique de la chaise :

    La technique de la chaise est une manière de sevrer tranquillement le bébé de la présence de son parent dans sa chambre lors de son coucher, et ce, pour des enfants plus âgés. Il faut tenir compte que les jeunes bébés ont souvent des malaises physiques comme les gaz, les reflux ou les intolérances. Ces symptômes influenceront grandement la qualité de leur sommeil et de leur endormissement. Il faut ainsi tenir compte de sa condition de santé au départ et aider les symptômes avant de penser à aider son sommeil. C’est pourquoi la technique de la chaise est suggérée plus tard, quand bébé a un cycle de sommeil plus régulier et va très bien au niveau de son bien‑être général.La routine du soir doit être bien installée et suivie avec le boire, le bain, le massage, mettre bébé dans la dormeuse ou lui ajouter une petite couverture, etc., tout en maintenant l’environnement physique le plus calme possible.Si le bébé semble inconfortable, on peut le caresser, le repositionner, lui offrir son objet sécurisant (après 2 mois) en lui parlant doucement (très peu). Notre premier réflexe, ne devrait pas être de le prendre chaque fois, car l’association erronée se fera très rapidement dans sa tête : je pleure, maman ou papa me prend, je bois et je m’endors.Par la suite, il s’attendra à être consolé toujours de la même façon. Si l’action se répète trop souvent sur un longue période, l’habitude sera créé.Vous couchez bébé toujours éveillé dans son lit avec son objet rassurant et vous installez une chaise près du lit. Vous pouvez mettre votre main sur son corps pour le rassurer et le balancer un peu afin de l’apaiser pour qu’il s’endorme par lui‑même. Jour après jour, cette technique devrait permettre au bébé de s’endormir par lui‑même de plus en plus rapidement et que vous passiez de moins en moins de temps dans la chambre pour qu’il y arrive.Il ne faut pas se décourager lors de vos premières tentatives. Il faut compter environ 3 à 4 jours pour voir toute la transformation chez votre bébé dans sa capacité à s’endormir seul. Il y a des tempéraments chez certains bébés qui demanderont davantage, car beaucoup plus réactifs en général mais c’est la constance dans votre intervention qui fera la différence et qui rassurera le bébé avec le temps.

  6. La technique de l’attente progressive (méthode du 5‑10‑15) :

    La méthode de l’attente progressive est une alternative qui est née dans les années 1956 avec le Dr Richard Ferber, pédiatre de Boston. Elle consiste aussi à aider le bébé à s’endormir seul, sans son parent.Cette technique peut être utilisée dès l’âge de 4 à 6 mois et même plus tard au besoin, facilement jusqu’à 18 mois. L’objectif poursuivi est toujours que le bébé apprenne à s’endormir par lui‑même de façon autonome.Encore une fois, la routine du coucher doit être suivie à la lettre, puis on couchera le bébé dans son lit en fermant la porte pour diminuer la lumière, les stimulis, les bruits extérieurs de sa chambre. Un bruit de fond dans sa chambre peut être maintenu comme dans la technique de la chaise.

  • La première nuit :

    Le parent n’attend pas dans la chambre près du bébé mais la quitte. Le bébé sera en pleurs probablement et c’est le délai d’attente progressif qu’on met de l’avant à partir de ce moment soit : attendre 5 minutes, si vous le pouvez, avant de retourner voir le bébé puis ensuite après 10 minutes et puis chaque 15 minutes ensuite.Il ne faut pas prendre bébé, il ne faut pas lui parler, il faut limiter les interventions au minimum et le plus silencieusement possible. On replace le bébé dans son lit doucement, on le recouvre à nouveau si besoin, on le caresse doucement et on quitte à nouveau la chambre de bébé.Si 5 minutes de pleurs de votre bébé vous paraissent trop longues, vous pouvez y aller plus doucement encore avec une attente progressive allant de 1 minute ou 3 minutes au début, selon votre tolérance. Puis ensuite 5 ou 8 minutes et puis 15 minutes. Il faut tenir compte de nos limites à nous aussi comme parent. À ce moment, on adapte la technique dans les temps d’attente à respecter mais toujours avec la même constance et cohérence.On retourne aux 15 minutes tant que le bébé pleure et qu’il n’est pas endormi. C’est une bonne idée que le père et la mère s’alternent auprès du bébé, surtout si la maman allaite encore le jour. La pratique de cette technique nous montre que la durée des pleurs du bébé sera moindre avec l’intervention du père plutôt que celle de la mère.La première nuit risque d’être assez rock and roll puisque le bébé ne comprend pas trop ce que l’on tente de faire. Il sera rassuré de votre présence sporadique mais en même temps, il apprendra qu’il doit maintenant trouver son sommeil seul. Il fera entendre très certainement son potentiel de pleurs et n’oubliez pas, c’est sa façon de s’exprimer, c’est normal, il n’est pas content.

  • La deuxième nuit :

    On poursuit notre routine en soirée pour initier le sommeil de la nuit avec notre bébé puis, lorsqu’on le couche dans son lit, on sort de la chambre comme la nuit précédente mais là, on attend plutôt 10 minutes avant de s’introduire à nouveau dans sa chambre, s’il pleure bien entendu. Si vous préférez l’attente de plus courte durée, vous pouvez choisir après 5, 7 minutes d’y retourner. Et ensuite, calculer un 5 minutes de plus à attendre à chaque fois avant d’y retourner, et ce, jusqu’à 20 minutes consécutives. Et répéter aux 20 minutes, tant que la situation le nécessitera.

  • La troisième nuit :

    Déjà, la troisième nuit devrait être plus facile. On recommence notre routine en soirée, on le couche éveillé dans son lit et on sort de sa chambre et on attend, 15 ou 20 minutes. Bien souvent, votre visite de contrôle ne sera pas nécessaire puisque le bébé dormira déjà. Avec la récurrence de la technique, la persistance de l’intervention jour après jour, le bébé comprendra qu’il doit maintenant s’endormir seul et il arrivera plus rapidement à le faire avec le temps, autant lors du coucher que la nuit lorsqu’il s’éveillera. Puis par la suite quand le sommeil la nuit va bien, on peut commencer la routine des siestes qui sera différente du rituel du coucher mais avec une même régularité et récurrence.

Comme vous le voyez, c’est un sujet avec beaucoup de contenu et je sais que ces quelques lignes pourront peut‑être aider certains d’entre vous à retrouver une harmonie au sein de votre famille.

Pour bonifier vos connaissances sur le sujet, je vous invite également à visionner la vidéo sur le Sommeil des bébés.

À bientôt,

Marie
La spécialiste des bébés

Références :

Ce billet est également disponible en: English

25 Commentaires. Leave new

  • bonjour à vous,

    Je vais vous retourner à mes articles sur le sommeil du bébé et le fait d’aller constamment remettre la tétine est aussi une mauvaise association. Voir l’objet rassurant suggéré pour que le bébé qui aime téter puisse le faire par lui-même. Je ne connais pas l’âge de votre bébé non plus, mais vous avez plusieurs suggestions possibles pour aider un endormissement autonome.
    belle continuité
    Marie

  • Comment faire lorsque les réveils sont dûs à la perte de la tétine ?
    Si on ne la remet pas bébé se réveille !
    Ça peut aller jusqu’à 15 fois par sieste

  • bonjour à vous,

    Malheureusement, il m’est difficile de répondre à votre commentaire sans avoir une conversation avec vous. Si vous souhaitez avoir une consultation privée pour que l’on puisse faire le tour de votre situation, je pourrai alors vous suggérer certaines interventions pouvant aider. Voici le lien si vous avez besoin: https://mariefortier.com/offres-de-marie/services/consultation-privee
    Il me fera plaisir de regarder cela avec vous.
    au plaisir,
    Marie

  • Bonjour, notre petite fille de 5 mois et demi a une routine instaurée pour la nuit, n’a plus besoin de boire pendant la nuit et s’endort relativement rapidement au moment du coucher, dans nos bras uniquement. Elle dort encore dans notre chambre, dans son berceau près du lit. Nous avons essayé des méthodes d’endormissement plus « soft » comme le pick-up put down, mais pas de résultats après une semaine. Nous avons essayé le 5-10-15 modifié avec des intervalles de 2-3 min pour commencer. Cependant, notre fille se met à hurler au point de s’étouffer, de saigner du nez et de vomir. Évidemment, traumatisés, on a arrêté cette méthode. Avez-vous des conseils? Est-elle trop jeune pour la méthode? Si oui, que pouvons nous faire pour qu’elle s’endorme? Elle se réveille depuis quelques nuits vers minuit et ne se rendort pas, même dans nos bras, alors on cherche une façon qu’elle soit autonome pour se rendormir.

  • Bonjour à vous,

    J’ai bien lu votre message et ce qui me venait très vite à l’esprit c’est : « ce bébé n’est pas du tout confortable du tout ! » Elle a juste 8 semaines de vie alors, ce n’est pas encore le moment de mettre en place des méthodes d’endormissement autonome car elle n’est pas rendue là dans son développement, elle est bien trop jeune. Aussi, les pleurs d’un bébé sont une façon de communiquer et à 8 semaines, plusieurs bébés éprouvent des malaises importants reliés à leur immaturité donc, voir toutes les options possibles qui lui amènent cet inconfort : est-ce du reflux? puisqu’elle ne tolère pas plusieurs positions, est-ce qu’elle a des déplacements quelconques reliés à l’accouchement ( cou, dos, système digestif??). Est-ce que vous avez vu un ou une ostéopathe pédiatrique avec votre enfant? cela pourrait aider très certainement mais pour pouvoir vous conseiller davantage, il vaudrait mieux y aller avec une consultation privée puisque nous devons échanger sur le sujet. Voici donc, le lien pour accéder à la demande de consultation si cela vous convient: https://mariefortier.com/offres-de-marie/services/consultation-privee.
    au plaisir et à bientôt
    Marie

  • bonjour à vous,

    J’ai bien lu votre long message mais je vous assure que dans votre situation, vaut mieux une consultation privée pour bien intervenir puisque les échanges sont nécessaires. Voici le lien vers la demande de consultations privées si cela vous intéresse: https://mariefortier.com/offres-de-marie/services/consultation-privee
    au plaisir,
    Marie

  • Bonjour,
    J’ai un bébé de 3 mois 3 semaines allaité, avec reflux sévère, qui avait l’habitude de s’endormir après un boire et 30 min dans les bras (pour éviter les reflux) et ce pour les siestes et le soir.

    Lorsqu’elle se réveillait le soir c’était toujours aux 3 heures donc je l’allaitais à nouveau et elle s’endormait facilement.

    Maintenant ses reflux vont mieux mais il reste des inconforts donc si elle se réveille la nuit (habituellement aux 3 heures) je pense qu’elle veut boire mais je remarque que souvent qu’elle n’en a pas toujours besoin des fois s’est pour faire un rot mais pas toujours car je prends soin qu’elle s’endorme sans inconforts.
    Bref dans tous les cas je la prends toujours dans mes bras pour savoir…

    Compte tenu de cette situation lorsqu’elle pleure la nuit devrais-je la laisser pleurer et ne pas la prendre pour éviter une mauvaise habitude?

    Aussi au niveau des siestes je fais la technique de la chaise depuis 3 jours ça fonctionne de mieux en mieux pour l’endormir plus rapidement,
    MAIS après 10 min elle se réveille en pleurant, elle se rendort 5-10 min et se réveille de nouveau, en pleurant quand ce n’est pas des gros pleures je la laisse aller, mais quand ça s’intensifie je refais la technique de la chaise et elle se rendort mais se réveille ainsi de suite…

    Ainsi ma question est :
    Que faire pour qu’elle puisse faire une vrai sieste et se réveiller sans pleurer ?
    Car elle n’est jamais reposée…

    Merci d’avance et merci pour tous vos contenus !!

  • Bonjour,

    Mon bébé 8 semaines déteste s’endormir sur le dos, littéralement elle hurle pendant 1h (on/off) parce que je la prends après un temps (technique langevin) pour finalement s’endormir. Même problème avec le siège auto sauf que je ne peux pas appliquer la même technique.
    Normalement, je l’endors sur le ventre (je sais pas conseillé) car ça été vite la seule position ou elle s’endormait sans trop d’effort.

    Est-ce que je dois l’habituer à dormir sur le dos maintenant pour qu’elle puisse apprendre à se calmer/s’endormir seule en positon siège auto sur le dos?

  • bonjour à vous,

    face à votre message, il y a plusieurs possibilités pour intervenir afin d’aider son sommeil et la nuit dans un premier temps et ensuite avec les siestes au besoin. Je ne veux pas répéter tous les conseils donnés dans mes différents billets éducatifs que vous avez accès sur mon site mariefortier.com mais si vous voulez qu’on échange ensemble sur votre situation dans son ensemble et voir ce qui pourrait être mis de l’avant pour vous et votre bébé, vous pouvez vous prévaloir des consultations privées que je vous offre sur mon site et cela me fera plaisir d’échanger directement avec vous.
    au plaisir,
    Marie

  • Bonjour
    Ma fille de 9 mois débute la garderie et il est préférable de lui apprendre à s’endormir seule, car ce sera ainsi à la garderie. Je suis habituée de donner le sein et de marcher en l’endormant dans mes bras et/ou sein. Cela peut durer 30 mins.

    Aujourd’hui, pour la sieste du matin (je voyais des signes de fatigue) j’ai donné le sein et bordé un peu. Ensuite, je l’ai déposé dans son lit et j’ai dit dodo ! J’ai essayé de flatter , me coucher dans son lit (je suis faite petite hihi), la prendre quelques secondes et la déposer. Bref, elle gazouillait et/ou pleurait un peu. Comme j’étais proche, ce n’était pas la crise. Après une heure, elle ne dormait tirs pas. Je l’ai finalement bercé (cela a duré quelques minutes) et déposé quand elle dormait….!

    Besoin de trucs ♡

  • bonjour à vous,
    Il faut à priori que la nuit fonctionne bien avant de penser aux siestes et ensuite, oui, ce qui fonctionne pour la soirée et la nuit, on le met de l’avant pour les siestes ensuite.
    Belle continuité, Marie

  • Bonjour,
    Pour ce qui est des siestes? Doit-on suivre l’une des techniques proposées? Et apres 45 min. de sommeil et que bébé se réveil, recommence t’on la technique pour que bébé continue sa sieste?

  • bonjour à vous,

    En fait, l’objet rassurant ( petite couverture ou petit toutou sécuritaire ) sert à lui procurer la sécurité pour téter par lui-même la nuit lorsqu’il se réveil. S’il y a des oreilles, bout de nez ou autre chose qui ressort et qu’il peut téter cela aidera sans avoir à vous demander d’aller mettre sa sucette à répétition. Vous pouvez commencer à lui mettre son objet rassurant très proche de sa bouche, en voiture, le jour aussi et l’ajouter à sa routine du dodo tout le temps et lorsqu’il se réveille, vous lui présenter un coin de cet objet et pas la sucette à chaque fois car c’est aussi une dépendance qu’il va développer à chaque cycle ou 2 cycles de sommeil, et il aura toujours besoin de vous pour l’aider. À quatre mois, on y va tranquillement et vous allez voir, il va compenser son besoin avec cet objet.
    Merci pour les bons mots,
    Marie

  • Catherine
    06/02/2019 8:03 am

    Bonjour Mme Fortier,

    c’est très intéressant de vous lire, j’apprends beaucoup. merci . j’ai une question concernant les dodos de mon petit bebe de 4 mois. j’ai récemment changé complètement la routine du dodo, il s’endort meme seul dans son lit . avec la suce . cependant , après deux heures de sommeil il se réveille et ce toutes les 30-60 minutes par la suite . aussitôt quil perd sa suce … il se met à gigotter, à pleurer . son boire du coucher est à 19:00 et leur prochain est à 2-3 hres la nuit. alors je sais que ce n’est pas cela … j’ai testé il n’a pas faim.. J’ai le réflexe de me lever aussitôt que je l’entends … mais si je ne lui remets pas sa suce il ne sendort pas .. quoi faire? merci beaucoup

  • Bonjour Marilène,

    je vois que ce n’est pas facile pour vous avec le sommeil de votre bébé. Avec vos commentaires sur le tempérament de votre bébé, je ne sais pas si vous avez lu mon billet sur les » BABI » bébé aux besoins intenses et cela pourra, du moins en partie, vous éclairez à ce niveau.
    Aussi, pour vous aider, il est certain que je ne connais pas toute votre histoire et cela demande qu’on échange sur le sujet pour voir ce qui est envisageable ou pas dans votre situation personnelle mais il serait davantage à propos en consultation privée à ce moment que je vous offre sur mon site.
    à vous de voir et au plaisir
    Marie

  • Bonjour! Nous tentons de faire endormir notre fils de 7 mois seul depuis 1 mois. Par contre, maintenant il se lève dans sa bassinnette et est incapable de redescendre comme il faut se coucher donc se laisse tomber et se cogne à chaque fois et se met à hurler et la seule chose qui le calme est son biberon malheureusement. Comment faire une technique 5 10 15 avec un enfant qui n’arrête pas de se lever donc il reste stimuler? Mon fils est un hurleur (heureux triste il hurle) nous sommes un peu dans le néant. Merci

  • Bonjour Annie-Pier,

    IL n’est pas trop tard c’est certain hihih et pour débuter tes approches, c’est bien de l’essayer tranquillement. Cela veut dire d’être sensible aux signes de fatigue de ton bébé, ne pas attendre qu’elle soit trop fatiguée, et tu peux rester proche d’elle lorsque tu la déposes dans son lit un peu somnolente pour qu’elle voit que tu es proche. Elle apprendra sa routine d’un jour à l’autre et voir le billet de comment favoriser l’endormissement autonome au niveau des siestes pour aider ses apprentissages. Tu as déjà des trucs aidants déjà écrits là-dessus.
    Belle continuité
    Marie

  • Annie-Pier
    12/21/2018 1:07 pm

    Bonjour,
    J’ai une petite fille de 4 mois. Le soir, après son boire, elle s’endort seule. Toutefois, le jour, elle n’y parvient pas. Je la berce et habituellement ce n’est pas très long qu’elle lui arrive.
    J’aimerais qu’elle commence à s’endormir seule aussi le jour. Est-ce trop tôt ou trop tard pour y arriver?
    Quels conseils me donnez-vous?
    Merci beaucoup!

  • bonjour Jenny,

    En fait, un bébé de 3 semaines ne peut pas avoir des cycles de sommeil régulier. Je t’encourage à voir le billet sur les cycles de sommeil qu’il faut savoir et comprendre au départ et ensuite, pour un si petit bébé, il est sûr que les inconforts n’aident pas au sommeil souvent. Voir la vidéo sur les malaises de nouveau-nés et cela vous aidera aussi à comprendre cette partie et mieux intervenir pour rendre votre bébé plus confortable et ainsi, il reposera plus facilement.
    Bonne lecture,
    Marie

  • Bonjour, j’ai un bébé de 3 semaines qui ne s’endort que dans mes bras et je dois absolument la brasser debout pendant environ 45 minutes pour qu’elle y arrive. Je ne peux même pas la brasser assise, elle pleure. Comment puis-je faire pour qu’elle s’endorme sans cette technique?

  • Bonjour à vous,

    En fait, vous avez plusieurs actions possibles pour aider le sommeil de votre bébé. Tous les détails sont précisés dans les billets éducatifs sur mon site mariefortier.com et vous avez aussi la vidéo en directe avec Evelyne Martello spécialiste en sommeil pour les enfants.
    au plaisir,

    Marie

  • Que faire lorsque le bébé se réveille durant la nuit ? On recommence le 5-10-15 du début ?

  • Vous croyez vraiment que les bébés on une horloge et se disent » tiens j’ai tenu 10 min c’te fois ! »
    Un bébé c’est milles jours à être câliné et chouchouté …
    Vive le cododo

  • Malheureusement, il n’y a pas de recette miracle pour y arriver avec tous les bébés. Je vous conseil de voir la vidéo que j’ai fait en direct avec Évelyne Martello pour vous donner des idées mais ensuite, il faut essayer des choses et voir les résultats pour votre bébé à vous, car tous sont différents.
    Belle continuité,

    Marie

  • Bonjour ! J’ai appliquée cette méthode pour mon bébé est elle fonctionne super bien . Il est capable de s’endormir seul le
    Soir en moins de 10 minutes . J’essaye la même technique pour les siestes le
    Jours et à date il est tenace ! Il se réveille après son 40-45 minutes de sommeil et je sais que c’est pas assez . Mais il pleur sans cesse après pendant le temps que la sieste est supposer duree . ( le matin je le laisse dans son lit même s’il pleur pendant tout le moment que la sieste est supposer durer et j’interviens lors de gros pleurs )

    J’aimerais avoir des conseils pour l’aider à dormir plus longtemps lors des moments de siestes

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu